Publicité
Résumé

La plateforme de streaming a répondu à l'appel de plusieurs vidéastes.

En savoir plus

Twitch est une plateforme de streaming prisée par les gameurs qui jouent en direct devant leur communauté, des communautés qui peuvent rassembler des millions d’abonnés et les lives de ces joueurs cartonnent sur la plateforme. Dernièrement, les streamers comme on les appelle, ont poussé un coup de gueule. Un coup de gueule d’abord lancé par la joueuse canadienne Pokimane suivi par 4 millions de personnes sur Twitter. "Likez ce tweet si Twitch doit bannir les jeux d’argent." Et elle va être entendue ! Plus de 350 mille likes… et un message repris qui a été repris par énormément de streamer anglo saxons avec le hashtag Twitchstopgambling, stop aux paris sur Twitch. En début de semaine, ils ont même menacé la plateforme de se mettre en grève pendant une semaine à Noël, une sorte de boycott à la sauce Twitch, et ça a marché car la plateforme a officiellement banni hier les jeux d’argent.

Comme pour ceux qui se filment en jouant à Call of duty, Fifa, fortnite etc, et bien d’autres se filment en jouant sur des sites de casino type la roulette, les machines à sous ou les dés. Des sites, je le précise, qui sont illégaux en France mais légal dans beaucoup d’autres pays comme le Canada, la Grande Bretagne et certains États d’Amérique. Mais même interdit en France, ce genre de lives cartonnent sur la plateforme. En quatre ans, le nombre de vues sur ce genre de contenu a triplé.

Publicité

Cette nouvelle législation de Twich arrive aussi après une enquête du magazine américain Wired qui a mis le feu aux poudres l’année dernière. L’article révélait que certains de ses streamers dit de “casino” touchaient de l’argent de la part des sites, donc qu’ils étaient sponsorisés pour en faire la pub à ceux qui les regardent et tout ça bien sûr sans que ça soit précisé. Ce qu’on appelle de la publicité dissimulée. D’autant plus un problème, que ça incite les plus jeunes utilisateurs à s’inscrire eux aussi sur des sites de jeux en ligne. Preuve que Twitch n’y voyait pas le moindre problème : cette catégorie n’était même pas interdite au moins de 18 ans. Ces pratiques ont aussi été pointées du doigt car elles renforceraient l’addiction aux jeux en ligne. Le streamer Sliker, 400 mille abonnés sur Twitch, a d’ailleurs lui-même déclaré être addict. Il en a profité pour avouer qu’il avait demandé de l’argent à ses propres abonnés pour pouvoir continuer à jouer car il s’est endetté.

Après tout ça, pas étonnant du coup que Twitch ait été obligé de réagir à la mobilisation. Cette décision sera mise en place à partir du 18 octobre. Mais cela ne règle qu’une partie du problème car ce Twitch ne dit pas, c’est que les vidéos de paris sportifs ou encore de Poker sont toujours autorisées. Et ils ne précisent pas non plus quelles seront les sanctions pour les streamers qui essaieront de contourner cette nouvelle législation. Alors oui, on peut leur reconnaître qu’ils ont vite réagi après la menace de boycott des streamers mais est-ce que ce n’est pas seulement une manière de calmer les esprits ? On saura vite… En tout cas, cette décision a été mal reçue par les streamers spécialisés dans ce domaine, par exemple, le français teufzer, qui ironisé sur cette nouvelle réglementation, en postant une photo de lui devant Pôle Emploi.

Références

L'équipe

Manon
Manon
Manon Mariani
Production