France Inter
France Inter
Publicité

Sur l'application de Elon Musk, c'est la course pour trouver un successeur digne de ce nom.

En espérant que celle-ci soit la bonne. On le sait, depuis l’arrivée du milliardaire Elon Musk à la tête de Twitter, beaucoup d’utilisateurs cherchent à fermer leurs comptes et à migrer vers d’autres cieux. Les appels au boycott se sont amplifiés cette semaine car Musk a eu la bonne idée de réactiver le compte de Donald Trump, alors qu’il était banni à vie de Twitter.

Mais avant de fermer leurs comptes, les utilisateurs de Twitter veulent surtout avoir une solution de repli et retrouver un réseau de micro blogging digne de ce nom. Je vous avais parlé de Mastodon il y a quelques semaines, qui a enregistré plus de 2 millions d’utilisateurs en plus depuis l’arrivée de Musk. Beaucoup de Twittos pensaient avoir enfin trouvé leur nouveau réseau fétiche, sauf que ça n’a pas vraiment été le cas. Non Mastodon a vite été critiqué par pas mal d’utilisateurs qui ont du mal à comprendre le principe, un peu plus compliqué que Twitter. Du coup c’est reparti pour la chasse à l’alternative parfaite de Twitter. D’autant plus que les utilisateurs ont de plus en plus peur que la plateforme soit fermée définitivement. Et c’est drôle parce qu’il y a vraiment des crashs tests, pour savoir quelle est la meilleure solution où se retrouver dans une ère post Twitter.

Publicité

Et le nouveau nom qui ressort est celui de l’application Hive, qui vient de dépasser les 1 millions d’utilisateurs. L’application a à peine 3 ans, et se base vraiment sur le même modèle que Twitter. Une page, un compte, possibilité de faire des tweets… Et Hive propose même un onglet média où l’on peut rajouter des photos comme sur son compte Insta, et un onglet musique pour connecter nos playlist spotify ou Apple Music.

Le gros point fort de Hive est son interface. Si celle de Mastodon était un peu froide, celle de Hive est au contraire très colorée, très pop, très actuelle en fait. De plus, le fonctionnement de l’appli est très simple et intuitif. Elle surfe aussi sur les codes du moment en étant vendu comme une “safe place”, où tout le monde est le bienvenu. On a peut être trouvé le successeur de Twitter.

Mais Hive est sujette à des polémiques depuis quelques jours, au point de se retrouver en trending topic mondial...sur Twitter ! Beaucoup de gens lui reprochent d’être en lien avec une personne que l’on connaît malheureusement trop bien. "Les créateurs de Hive sont des supporters de Donald Trump. Vous devriez tous supprimer vos comptes et cette application !". Sauf qu’on le sait, Twitter est quand même assez connu pour être le temple de la désinformation. Et clairement celle ci est une fake news en bonne et due forme. Mais elle ne vient pas non plus de nul part. En fait Donald Trump est associé avec une boite qui s’appelle aussi Hive, et qui est chargée de modérer les contenus de son application Truth Social. Les deux s’écrivent de la même façon donc forcément ça prête à confusion. Après, quand on regarde bien, elles n’ont pas le même logo et n’ont pas été fondées par les mêmes personnes. Hive Social, le nouveau Twitter donc, a été fondé par une jeune étudiante américaine de 23 ans, Katherine Pop. Alors que l’autre Hive a été fondé par deux hommes supporters de Trump, qui n’ont aucun rapport avec Katherine.

Pour éviter toute confusion, l’application Hive Social a tweeté hier afin de mettre les choses au clair : **"**C’est bien de faire attention aux nouvelles marques, il faut savoir dans quoi vous vous engagez. Pour rappel, Donald Trump et Andrew Tate sont bannis de Hive. Les profils des suprémacistes blancs sont aussi supprimés. Aucune tolérance pour la haine.". Bon vous l’aurez compris, pour le moment Hive se vend comme une application good vibes et bienveillante histoire d’attirer du monde et de bien contraster avec Twitter qui se transforme petit à petit en gros foutoir. Après reste à voir si elle va pouvoir s’imposer dans la durée, avec des utilisateurs prêts à revenir à zéro en nombre de followers. Et ça rien n’est moins sûr.