Bob Marley et the Wailers marchent dans une allée jusqu'à la porte de la scène derrière l'Odeon, Birmingham, Royaume-Uni, 18 juillet 1975. ©Getty - Ian Dickson / Redferns
Bob Marley et the Wailers marchent dans une allée jusqu'à la porte de la scène derrière l'Odeon, Birmingham, Royaume-Uni, 18 juillet 1975. ©Getty - Ian Dickson / Redferns
Bob Marley et the Wailers marchent dans une allée jusqu'à la porte de la scène derrière l'Odeon, Birmingham, Royaume-Uni, 18 juillet 1975. ©Getty - Ian Dickson / Redferns
Publicité
Résumé

Dans ce spécial hommage à Bob Marley sur France Inter, vous saurez entre autres que le premier entrepreneur à vouloir faire de Bob Marley une star ne fut pas le Jamaïcain blanc Chris Blackwell, installé à Londres.

avec :

Bob Marley (Chanteur et musicien).

En savoir plus

Cette émission est une rediffusion du 4 juillet 2020.

L’histoire de Bob Marley avant la célébrité mondiale n’a rien d’une préhistoire ou d’une curiosité archéologique. C’est, musicalement parlant, une mine, et ça a commencé en 1964, par une chanson des Wailers qui s’appelait « Simmer Down ». 

Publicité

Une chanson où il encourageait les jeunes désœuvrés des bidonvilles et ghettos de Kingston, que les autorités présentaient comme des voyous, les « rude boys », à se calmer et à ne pas tomber dans le piège de la provocation et des représailles. 

Le rythme est celui de ce qu’on a appelé le ska, qui était une évolution de ce qu’on appelait le mento, sorte de version jamaïcaine du calypso parti de l’île de Trinidad, adapté à un rythme syncopé venu de la Nouvelle-Orléans. Oui, la Nouvelle-Orléans, bien sûr, parce qu’en Jamaïque, comme à Cuba, bien sûr, comme en Haïti, on captait les stations de radio qui émettaient par-delà tout le golfe du Mexique, depuis Miami en Floride, aussi.