L’auteur-compositeur-interprète et musicien jamaïcain Bob Marley en concert Crystal Palace Bowl le 7 juin 1980 à Londres, Royaume-Uni.  ©Getty - Pete Still / Redferns
L’auteur-compositeur-interprète et musicien jamaïcain Bob Marley en concert Crystal Palace Bowl le 7 juin 1980 à Londres, Royaume-Uni. ©Getty - Pete Still / Redferns
L’auteur-compositeur-interprète et musicien jamaïcain Bob Marley en concert Crystal Palace Bowl le 7 juin 1980 à Londres, Royaume-Uni. ©Getty - Pete Still / Redferns
Publicité
Résumé

Dans Very Good Trip, dernier volet consacré à Bob Marley qui a aussi permis à la musique jamaïcaine de s'exporter bien au-delà des frontières de son pays d'origine.

avec :

Bob Marley (Chanteur et musicien).

En savoir plus

Cette émission est une rediffusion du 1er août 2020.

Il y a un chapitre important dans la vie de Bob Marley, c’est la politique. 

Publicité

La politique, en Jamaïque, est un sport de combat, un sport très violent. Chacun des deux partis, le Jamaica Labour Party, le JLP, conservateur, et le People’s National Party, le PNP, socialiste, a ses zones d’influence, sa clientèle et ses hommes de main armés. Dans Kingston, il y a des zones JLP et d’autres PNP. Parfois, ça se chevauche, c’est violent et c’est la guerre des gangs. Déjà, il faut souligner la proximité de Cuba, ça explique beaucoup de choses. 

Dès 1967, les armes arrivent sur l’île. La CIA, qui redoute une invasion communiste, distribue des M 16 et des Uzi aux miliciens du JLP, pro-Américains. Et de leur côté, les Cubains, approvisionnés par les Soviétiques, distribuent des kalashnikov à ceux du PNP. Alors, évidemment, quand des gamins des deux bords reçoivent des armes, ça devient vite tentant de les utiliser pour d’autres affaires. Bref, en 1972, quand des élections se préparent, la situation est explosive.

57 min

Et c’est très délicat pour Marley, qui a des amis des deux côtés, même si le quartier du Trench Town est clairement PNP.