La chanteuse et guitariste Chrissie Hynde sur scène pendant la BBC Proms In The Park 2019 à Hyde Park le 14 septembre 2019 à Londres, en Angleterre.  ©Getty - Jo Hale / Redferns
La chanteuse et guitariste Chrissie Hynde sur scène pendant la BBC Proms In The Park 2019 à Hyde Park le 14 septembre 2019 à Londres, en Angleterre. ©Getty - Jo Hale / Redferns
La chanteuse et guitariste Chrissie Hynde sur scène pendant la BBC Proms In The Park 2019 à Hyde Park le 14 septembre 2019 à Londres, en Angleterre. ©Getty - Jo Hale / Redferns
Publicité
Résumé

Very Good Trip vous emmène sur une terrasse, tranquillement installé, avec votre boisson favorite et de la bonne musique. Avec beaucoup d'imagination, il ne faut pas grand-chose pour passer une bonne soirée.

En savoir plus

Des oiseaux qui pépient, une moto qui passe, on est à la campagne, sans doute quelque part au pays de Galles. La voix, elle n’est pas nouvelle et on est nombreux à la reconnaître tout de suite et à tressaillir dès qu’on l’entend. Celle, de l’Américaine de Londres Chrissie Hynde, la fondatrice des Pretenders, un peu grave, avec ce vibrato et cette fragilité inimitable, jamais mièvre. 

Et la chanson, eh bien, bon, c’est pas trop dur, c’est une des plus connues de Bob Dylan. Cette reprise figure dans un tout nouvel album que publie Chrissie Hynde ces jours-ci, intitulé « Standing in the Doorway », sous-titré, tout simplement, Chrissie Hynde chante Bob Dylan. 

Publicité

Alors comment l’idée lui en est-elle venue ? Eh bien ce n’est pas très compliqué. Au début du printemps 2020, comme tout le monde, elle s’est retrouvée coincée chez elle. Un appartement dans l’ouest de Londres, où elle vit seule, sans jardin, sans animaux. Elle ne savait pas quoi faire. Elle se mettait à sa fenêtre et elle raconte, drôlement, qu’elle hélait, au hasard, des passants dans la rue pour avoir quelqu’un à qui parler de temps en temps. Et puis elle a reçu un choc, je sais très bien de quoi elle parle, j’ai reçu le même. 

Bob Dylan a diffusé, en plein confinement, un long soliloque de dix-sept minutes, sur fond de musique quand même, « Murder Most Foul », une sorte de rumination sur l’expérience de sa génération, dont le point de départ était l’assassinat du président Kennedy en novembre 1963. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Et ça a ramené Chrissie Hynde à son adolescence. Elle avait une quinzaine d’années quand elle a découvert Bob Dylan et sa façon, unique entre toutes, de tourner les mots. Personne, se souvient-elle dans le dernier numéro du supplément du week-end du Times, n’avait jamais commencé une chanson en disant des trucs comme « Tu as un sacré culot de prétendre que tu es mon ami », comme l’a fait Dylan dans Positively 4th Street. C’était une autre façon d’écrire et de dire aussi des chansons qui a alors été pour elle un déclic, pour elle comme pour tant d’autres. 

Seule dans son appartement londonien, Chrissie Hynde est redevenue une ado. Elle a pris sa guitare et s’est mise à chanter ses chansons de Bob Dylan préférées, pas forcément les plus connues.

53 min

Chrissie Hynde : « Love Minus Zero/ No Limit » extrait de l’album « Standing in the Doorway - Chrissie Hynde Sings Bob Dylan »

Lucy Dacus : « VBS » single 

Julien Baker : « Hardline » extrait de l’album « Little Oblivions » 

Soccer Mommy : « Wide Open Spaces » single

Rose City Band : « Ramblin’ with the Day » single 

Gary Louris : « Follow » single 

Damien Jurado : « Helena » extrait de l’album « The Monster Who Hated Pennsylvania » 

The Chills : « Safe and Sound » extrait de l’album « Scatterbrain » 

E.R. Jurken : 

« I Stand, Corrected » extrait de l’album « I Stand Corrected »

« Colonels in the Morning » extrait de l’album « I Stand, Corrected » 

Gruff Rhys : « Loan Your Loneliness » extrait de l’album « Seeking New Gods » 

Arooj Aftab : « Mohabbat » extrait de l’album « Vulture Prince » 

Références

L'équipe

Michka Assayas
Production