Kate Bush, chanteuse, compositrice, musicienne et productrice en décembre 1980.
Kate Bush, chanteuse, compositrice, musicienne et productrice en décembre 1980.
Kate Bush, chanteuse, compositrice, musicienne et productrice en décembre 1980.  ©Getty - Lichfield
Kate Bush, chanteuse, compositrice, musicienne et productrice en décembre 1980. ©Getty - Lichfield
Kate Bush, chanteuse, compositrice, musicienne et productrice en décembre 1980. ©Getty - Lichfield
Publicité
Résumé

A l'occasion de la sortie des albums vinyles de l’intégralité de la discographie studio de Kate Bush dans quatre coffrets individuels, Michka Assayas a décidé de vous donner envie de découvrir ou de re-découvrir un continent musical très vaste et varié, découvert par une femme unique, dans tous les sens du terme.

En savoir plus

Si vous êtes en âge de vous rappeler les années quatre-vingt ou si vous êtes attiré par les sons et les ambiances de cette période, il est impossible que vous n’ayez pas reconnu un des plus grands succès internationaux de l’année 1985. Un des plus grands et des plus originaux aussi. 

« Running Up That Hill », c’était l’Anglaise Kate Bush. J’allais dire sa voix : mais pas seulement sa voix, il s’en faut. Son son aussi, c’est elle qui avait dirigé ses musiciens et supervisé l’enregistrement de l’album où cette chanson allait figurer, « Hounds of Love », « Meute de l’amour », comme une meute de chiens. 

Publicité

C’était exceptionnel en ce temps-là et, je ne voudrais pas trop m’avancer, même sans précédent pour une femme, qui plus est une jeune musicienne de vingt-sept ans. Et puis, enfin, Kate Bush, ce n’était pas qu’une voix et des orchestrations et sons particuliers, on y reviendra, bien sûr, c’était aussi tout un monde visuel bien particulier. 

Alors on utilise, en musique comme ailleurs, le mot d’univers à tort et à travers, on dit du moindre écrivain, cinéaste ou chanteur, dès qu’il apparaît qu’il a, entre guillemets, « un univers », ce qui est quand même un peu exagéré, tout le monde n’est pas Dieu. Mais enfin, il se trouve que Kate Bush est sans doute un des très rares musiciennes de la fin du vingtième siècle liée au monde du rock et du folk, mais pas seulement, d’ailleurs, vous l’entendrez tout au long de cette semaine dans Very Good Trip sur France Inter, à avoir véritablement créé un monde. Il n’y a peut-être qu’un équivalent, c’est David Bowie, avec lequel elle a d’ailleurs quelques points communs très précis.

En savoir plus : Kate Bush en chœur
4 min

Kate Bush : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

  • « 12’’ Running Up That Hill (A Deal with God) » extrait du coffret « Kate Bush Remastered - 12’’ Mixes » 
  • « Rubberband Girl » extrait du coffret « Kate Bush Remastered, Pt. III - Director’s Cut » 
  • « The Dreaming » extrait de l’album « Kate Bush Remastered, Pt. I - The Dreaming » 
  • « The Red Shoes » extrait du coffret « Kate Bush Remastered, Pt. II - The Red Shoes » 
  • « Love and Anger » extrait du coffret « Kate Bush Remastered, Pt. II - The Sensual World » 
  • « Sat in Your Lap » extrait de l’album « Kate Bush Remastered, Pt. I - The Dreaming » 
  • « Experiment IV » extrait de l’album « Kate Bush Remastered, Pt. IV - The Other Side 1 » 
  • « How to Be Invisible » extrait de l’album « Kate Bush Remastered, Pt. III - Aerial » 
  • « Flower of the Mountain » extrait de l’album « Kate Bush Remastered, Pt. III - Director’s Cut » 
Références

L'équipe

Michka Assayas
Production