L’auteure-compositrice-interprète, Fenne Lily sur scène à Islington Assembly Hall le 31 octobre 2018 à Londres, en Angleterre.
L’auteure-compositrice-interprète, Fenne Lily sur scène à Islington Assembly Hall le 31 octobre 2018 à Londres, en Angleterre.
L’auteure-compositrice-interprète, Fenne Lily sur scène à Islington Assembly Hall le 31 octobre 2018 à Londres, en Angleterre.  ©Getty - Burak Cingi / Redferns
L’auteure-compositrice-interprète, Fenne Lily sur scène à Islington Assembly Hall le 31 octobre 2018 à Londres, en Angleterre. ©Getty - Burak Cingi / Redferns
L’auteure-compositrice-interprète, Fenne Lily sur scène à Islington Assembly Hall le 31 octobre 2018 à Londres, en Angleterre. ©Getty - Burak Cingi / Redferns
Publicité
Résumé

Ce soir, le programme de Very Good Trip va vous séduire : pas mal de voix intimistes, qui nous parlent doucement dans le creux de l’oreille.

En savoir plus

Curieux, ça. Parfois, on a l’impression que toutes les chansons ont été écrites et soudain, surgit une mélodie à la fraîcheur printanière. Quelque chose qui, l’espace de trois minutes, nous surprend, c’est beaucoup dire. Mais, disons, nous enchante, nous cueille, pour ainsi dire et nous apporte une sensation d’allègement. Ce qui est très bienvenu par les temps qui courent même si la chanson s’appelait « Hypochondriac », hypocondriaque. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La voix est celle d’une jeune Anglaise habitant la ville de Bristol et qui s’appelle Fenne Lily. On peut dire d’elle que c’est un phénomène. Elle a émergé, toute seule, à l’âge de quinze ans, en 2012, grâce à une chanson qui, j’ignore par quelle voie, s’est retrouvée sur une plateforme de streaming. Et s’est mise à figurer dans diverses playlists. 

Publicité

Une jeune fille armée de sa guitare sèche, mettant son journal intime en chansons, comme il y en a tant autour du monde. Mais possédant aussi, outre un magnétisme particulier, une détermination et une indépendance d’esprit qui la distinguent du lot commun. Peut-être est-ce le fruit de son éducation, dispensée par des parents non-conformistes dans une région très verte, très bourgeoise et conservatrice, aussi, du sud de l’Angleterre, le Dorset. La jeune Fenne Lily a en tout cas toujours été encouragée à suivre son propre chemin et à s’écarter des voies toutes tracées. C’est ce qui l’a poussée à enregistrer et publier, en 2018, son premier album toute seule. 

Des professionnels lui avaient proposé, je cite, un développement d’artiste, elle a répondu que ce qu’elle appelle, de son côté, la manipulation d’artiste ne l’intéressait pas. Ce n’est pas sous prétexte, je la cite, que je joue de la guitare, que je suis une fille et que je suis blonde que j’ignore ce que je veux. Peut-être est-ce la découverte, due au hasard, comme toutes les découvertes, d’un album de Nick Drake, en vinyle, Bryter Layter, qui lui a inspiré une certaine manière de chanter, dans le souffle. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Cet immense auteur de chansons, merveilleux guitariste et chanteur anglais du tournant des années soixante et soixante-dix, disparu trop tôt, porté par un certain courant folk jazz très anglais, auquel il avait apporté une touche de bossa brésilienne, est aujourd’hui cité par un nombre infini de musiciens. Mais, en l’occurrence, on perçoit très bien ce que Fenne Lily y a trouvé : une façon de chanter très particulière, dans le souffle. Comme elle dit très justement, si vous savez qu’on vous écoute, il faut faire le contraire de crier. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Cette sincérité, cette intransigeance, aussi, ont fait de Fenne Lily un phénomène, comme je vous disais. Son premier album, sorti en 2018, elle avait vingt et un ans, s’est largement diffusé. Des couples, en Angleterre, ont désiré se marier au son d’une de ses chansons. 

On lui a proposé de se produire en 2019 accompagnée par un grand orchestre. Elle a gagné des fans jusqu’en Thaïlande, où l’un d’eux, obsédé par elle, savait tout sur sa vie et l’assaillait sur Twitter. Elle a eu la chance de partir en tournée aux États-Unis, c’était juste avant 2020, bien sûr, avec une excellente auteure compositrice interprète nord-américaine de sa génération, Lucy Dacus. Qui lui a donné d’excellents conseils. De fait, son second album, Breach, paru en septembre dernier, représente un pas de géant.

  • Fenne Lily : « Hypochondriac » single 
  • The Weather Station : « Tried to Tell You » extrait de l’album « Ignorance » 
  • Joan As Police Woman : « Kiss » extrait de l’album « Cover Two » 
  • Lady Blackbird : « Beware the Stranger » single 
  • Anna B Savage : « Corncrakes » extrait de l’album « A Common Turn » 
  • Indigo Sparke : « Colourblind » extrait de l’album « Echo » 
  • Lost Horizons : « Marie » (featuring Marissa Nadler) extrait de l’album « In Quiet Moments » 
  • Jennie Lowe : « Asphalt » extrait de l’album « Ghost Tracks » 
  • Rickie Lee Jones : « Saturday Afternoons in 1963 - Live » extrait de l’album « Kisses on the Run (Live 1991) » 
Références

L'équipe

Michka Assayas
Production