La musicienne et chanteuse Leyla McCalla
La musicienne et chanteuse Leyla McCalla
La musicienne et chanteuse Leyla McCalla ©AFP - CLAIRE BANGSER
La musicienne et chanteuse Leyla McCalla ©AFP - CLAIRE BANGSER
La musicienne et chanteuse Leyla McCalla ©AFP - CLAIRE BANGSER
Publicité
Résumé

Ce soir, Very Good Trip vous entraîne, pour commencer au cœur des Caraïbes. Et au cœur, aussi, d’une histoire captivante.

En savoir plus

Une chanson en créole haïtien, « Dodinin », pour commencer cette émission, chanté par une musicienne qu’on connaît très bien en France, Leyla McCalla, accompagnée par un remarquable percussionniste d’Haïti, Jeff Pierre.

Alors, je vais vous faire un aveu. Si je n’avais pas le sens du devoir, j’aurais passé toute la matinée à explorer cet album qu’elle vient de publier. Au point d’en oublier notre rendez-vous de ce soir. Il y aurait eu un grand blanc à vingt et une heures sur France Inter. Oui, tout m’a captivé dans cet album à part, signé par l’Américano- Haïtienne Leyla McCalla, les chansons, les sons, les histoires. Il s’appelle « Breaking the Thermometer », casser le thermomètre, celui de la démocratie, qui a tant de fois surchauffé au point de se briser en Haïti.

Publicité

C’est le fruit d’une recherche passionnante, que j’aurais adoré faire moi-même. Leyla McCalla, une musicienne américano-haïtienne d’une trentaine d’années, s’est plongée dans les archives de la radio Inter Haïti, qui fut la première radio indépendante créole en Haïti, née en 1935. Une mine de sons et de paroles libres dans ce qui fut une des pires dictatures au monde. En 2016, l’université de Durham, en Caroline du Nord, a acquis les archives de cette radio dont le directeur et la voix la plus célèbre, Jean Dominique, a été assassiné en 2000. Un crime resté impuni.

Pour donner vie à cette histoire orale, les responsables du département concerné, à Durham, ont eu l’excellente idée de confier l’exploration de ces archives à une musicienne américaine dont les parents, haïtiens exilés, ont œuvré pour la démocratie en Haïti.

Leyla McCalla en a fait un spectacle théâtral où elle a tout combiné : des chansons qu’elle a découvertes en explorant ce trésor, des sons de toutes sortes tirés des archives d’Inter Haïti. L’album est, en somme, le témoignage sonore de ce spectacle. Et c’est magique.

Programmation musicale :

  • Leyla McCalla : « Dodinin » extrait de l’album « Breaking the Thermometer »
  • Flora Purim : « This Is Me » extrait de l’album « If You Will »
  • Oriane Lacaille : « Ode au doute » (feat. Piers Faccini) EP « Hear My Voice »
  • Tomberlin : « Tap » extrait de l’album « I don’t know who needs to hear this… »
  • Porridge Radio : « Back to the Radio » single
  • Soccer Mommy : « Shotgun» single
  • Let’s Eat Grandma : « Two Ribbons » extrait de l’album « Two Ribbons »
  • Honeyglaze : « Female Lead » extrait de l’album « Honeyglaze »
  • Wet Leg : « Piece of Shit » extrait de l’album « Wet Leg »
  • Julia Jacklin : « Lydia Wears a Cross » single
Références

L'équipe

Michka Assayas
Production