Mimi Parker, batteuse et cofondatrice du groupe Low
Mimi Parker, batteuse et cofondatrice du groupe Low ©Getty - Roberto Ricciuti/Redferns
Mimi Parker, batteuse et cofondatrice du groupe Low ©Getty - Roberto Ricciuti/Redferns
Mimi Parker, batteuse et cofondatrice du groupe Low ©Getty - Roberto Ricciuti/Redferns
Publicité

Ce soir, dans Very Good Trip, une parenthèse, une très belle parenthèse, pour dire au revoir à une musicienne qui va beaucoup nous manquer.

« Days Like These », c’était signé par le duo américain du Midwest Low. Dont hélas, l’une des deux voix, et quelle voix, vient de nous quitter. Celle de Mimi Parker, qui formait avec sa moitié Alan Sparhawk un couple rayonnant.

En général, les messages annonçant publiquement une disparition sont convenus. Mais là, les mots qu’a diffusés le management de Low sur son compte Twitter ont quelque chose d’autre, qui résonne en profondeur. Je vous les cite : « Chers amis, c’est dur de faire entrer l’univers dans des mots et un bref message mais, voilà, elle s’est éteinte la nuit dernière, entourée par l’amour de sa famille, dont vous faites partie. Que son nom reste cher et sacré. Partagez ce moment avec quelqu’un pour qui vous comptez. Parce que le plus important, c’est l’amour ».

Publicité

Eh bien c’est exactement ce que je vais faire ce soir auprès de vous. Vous faire sentir que la musique de Low, dont la production s’est étalée sur pas moins de trente ans, a de quoi nous réchauffer éternellement. Et donc, ce soir, vous n’entendrez qu’elle. Mimi Parker avait une présence et un charisme qui n’avaient rien de conventionnel. Elle jouait d’une batterie rudimentaire, réduite à sa plus simple expression, qu’elle effleurait au moyen de balais ou de maillets, parfois debout. Elle n’avait rien d’une rockeuse au sens cliché du terme, au contraire, mais tout d’une femme normale, au beau visage plein et recueilli, entouré d’une belle chevelure aux reflets auburn. Et la voix qui sortait d’elle avait une sorte d’évidence, d’intensité non feinte.

Programmation musicale :

Low :

  • « Days Like These » extrait de l’album « HEY WHAT »
  • « No Comprende » extrait de l’album « Ones and Sixes »
  • « Try to Sleep » extrait de l’album « C’mon »
  • « Especially Me » extrait de l’album « C’mon »
  • « Lullaby » extrait de l’album « I Could Live in Hope »
  • « What Part of Me » extrait de l’album « Ones and Sixes »
  • « Disarray » extrait de l’album « Double Negative »
  • « Disappearing » extrait de l’album « HEY WHAT »
  • « Congregation » extrait de l’album « Ones and Sixes »
  • « Point of Disgust » extrait de l’album « Trust »
  • « One Special Gift » extrait de l’album « Christmas »

L'équipe