Vieille fille, un destin si peu enviable ?
Vieille fille, un destin si peu enviable ? ©Getty - Roxi Pop
Vieille fille, un destin si peu enviable ? ©Getty - Roxi Pop
Vieille fille, un destin si peu enviable ? ©Getty - Roxi Pop
Publicité

On l'imagine avec ses chats, ses pelotes de laine et sa solitude. Les clichés sur les vieilles filles ont la peau dure. Et pourtant, est-ce un destin si peu enviable ? Est-il possible d'inventer d'autres manières de vivre ?

Zoom Zoom Zen fait exploser le vieux cliché poussiéreux de la vieille fille en posant la question : et si, loin d'être une situation subie, être vieille fille en 2022 était un choix assumé, voire revendiqué ?

L'invitée est Marie Kock, journaliste et autrice du livre Vieille fille, qui vient de sortir aux éditions de La Découverte, dans lequel cette expression revêt un sens positif lorsqu'il s'agit d'un choix. Selon elle, être vieille fille est plus une mentalité qu'une situation.

Publicité

Une expression à connotation négative

Le pendant de "vieille fille", l'expression "vieux garçon", existe aussi mais il est employé pour décrire des hommes plus âgés, sans forcément de connotation négative. Marie Kock explique les jugements afférents à ce statut pour les femmes : "Entre 35 et 40 ans, le couperet tombe. C'est une expression qui n'est plus tellement usitée. On ne l'entend pas dans la rue quand on se fait insulter. Ce n'est pas vraiment ça qui sort, mais ça n'empêche pas qu'effectivement la situation en elle-même, elle est quand même encore redoutée. Et je trouve que ce qui est rigolo, c'est que les célibataires de 30 ans, ça passe. Les femmes sans enfants, on comprend un peu, mais alors tout en même temps, et de façon définitive, alors là, ça fait beaucoup !"

Marie Kock décrit, dans son livre et à l'antenne, la pression sociétale sur les femmes au sujet de la maternité : "C'est l'idée que partout, tout le temps, on nous répète que l'amour, le couple, mais surtout la maternité, c'est l'expérience la plus incroyable du monde. Et en fait, la pression, elle est plutôt là. Quand on vous raconte cette espèce de sentiment de l'amour océanique... quand on voit les vidéos des gens qui sortent de la maternité et qui disent 'je ne peux pas expliquer ce qui s'est passé...' C'est ça qui fout la pression. Il y aurait cette expérience qui a l'air d'être l'expérience ultime et à laquelle les vieilles filles se disent qu'elles doivent renoncer."

Tout un tas de fausses croyances, de jugements et critiques circulent autour des vieilles filles. Et cela concerne aussi le physique comme Marie Kock l'explique : "La vieille fille ne fait pas du tout fantasmer parce qu'on considère qu'elle se néglige physiquement, ou bien qu'elle est en plus frigide, qu'elle n'est pas baisable. C'est des choses qu'on entend beaucoup aussi autour de la vieille fille."

La famille, pas forcément l'idéal

Marie Kock remet les choses à leur place – souvent avec beaucoup d'humour –, il y a de nombreux avantages au célibat, et la famille comme idéal n'a pas de sens.

Quand on dit que la famille est un lieu d'ouverture par exemple, voici ce qu'elle répond : "On peut aussi voir qu'en fait, le couple et la famille, ce sont des espaces assez clos et finalement qu'on considère comme suffisants comme expérience de l'autre. On peut aussi avoir tendance un petit peu à se fermer là-dessus."

Pour elle, de plus, on en demande beaucoup trop à la famille. Bien sûr il y a la charge mentale, mais aussi une obligation d'être joyeux, de bonne humeur, qui peut être épuisante. Elle explique que "ce dont on parle assez peu, c'est la charge de la joie de la structure dans laquelle on s'est mis, c'est-à-dire la joie du couple ou la joie de la famille. Et ça, je trouve qu'effectivement c'est beaucoup demander [...] D'où j'irais demander à quelqu'un d'être responsable de ma joie ? Donc l'inverse, évidemment, me paraîtrait une demande trop forte aussi. Mais en fait, on demande aussi beaucoup au couple et à la famille en termes d'entertainment, de joie, de combler les désirs, les frustrations, les peines, etc., et puis la consolation. Je trouve que c'est beaucoup trop demander."

🎧 La suite est à écouter...

Avec Marie Kock et le chroniqueur Benjamin Tranié

1 min
52 min

Programmation musicale

  • 16h13
    Wild child
    Wild child
    The Black Keys
    Wild child
    Album Wild child (2022)
    Label WEA
  • 16h30
    Maladie moderne (radio edit)
    Maladie moderne (radio edit)
    GUILLAUME BRIERE (Compositeur)
    Maladie moderne (radio edit)

    , LOMEPAL

    Album Maladie moderne (radio edit) (2022)
  • 16h49
    Stuck in the middle
    Stuck in the middle
    Greentea Peng
    Stuck in the middle
    Album Stuck in the middle (2022)
    Label AMF RECORDS

L'équipe

Matthieu Noël
Matthieu Noël
Matthieu Noël
Production
Cyril Lacarrière
Cyril Lacarrière
Cyril Lacarrière
Production déléguée
Amel Khaldi
Collaboration
Alexia Lacour
Collaboration
Ghislain Fontana
Réalisation