Publicité

Pour encourager les pourboires par carte bancaire, Emmanuel Macron va les défiscaliser

Par
Le dispositif entrerait en vigueur en 2022.
Le dispositif entrerait en vigueur en 2022.
© AFP - JENS KALAENE

INFO FRANCE INTER - Emmanuel Macron va annoncer une défiscalisation des pourboires dans l'hôtellerie et la restauration pour l’année 2022. Objectif du président de la République : donner un coup de pouce salarial tout en aidant aussi les patrons à recruter.

Une défiscalisation pour l’année 2022. Emmanuel Macron va l’annoncer ce matin à Lyon, aux professionnels réunis au Sirha, le Salon international de la restauration, de l’hôtellerie et de l’alimentation. Objectif : que le pourboire redevienne un vrai complément de salaire. Il s'agit d'un coup de pouce pour les employés mais aussi pour les patrons qui peinent à recruter.

Faciliter le pourboire numérique

Puisque plus personne ne paie en liquide, généralisons le pourboire par carte bleue ! Selon une étude CSA pour Lyf publiée en mai dernier, 35 % des Français ne laissent pas de pourboire par manque de monnaie, et 71 % déclarent être favorables aux pourboires dématérialisés. L’idée paraît on ne peut plus simple, mais les restaurateurs eux-mêmes sont souvent réticents. La raison : les transactions par carte sont automatiquement déclarées et donc imposées… Voilà pourquoi Emmanuel Macron souhaite les défiscaliser pour l’année prochaine.

Publicité

Le président de la République montre ainsi qu’il continue de soutenir ce secteur en difficulté depuis le début de la crise sanitaire. Certes, l’État a déjà beaucoup aidé avec toutes les mesures de soutien mais l'exécutif sait aussi qu'il leur a demandé un gros effort, avec le pass sanitaire.

2022 en tête

Cette annonce lui permet également faire un clin d’œil à son allié François Bayrou, qui vient de faire sa rentrée ce week-end. Le chef de l'État reprend une proposition faite pas plus tard que jeudi dernier par les députés Modem. "Au moment où la restauration repart mais où les professionnels rencontrent d'importantes difficultés de recrutement qui pourraient brider la reprise, il nous semble opportun de défiscaliser les pourboires et de faire levier de la générosité des Français pour renforcer l'attractivité de ces métiers", avait expliqué le député des Yvelines, Jean-Noël Barrot.

Il montre aussi qu’il se soucie du pouvoir d’achat des Français, dont il compte faire l’un des axes forts de son bilan, dans la perspective de 2022. Pour ceux qui y verraient une nouvelle mesure "carnet de chèque", ceux qui l’accusent de faire campagne avec l’argent public, Emmanuel Macron a déjà trouvé l’argument à leur opposer : cette défiscalisation ne fera rien perdre à l’État, ou presque rien, puisque les pourboires en liquide n’étaient de toute façon quasiment jamais déclarés.