Publicité

Pourquoi les nouvelles fonctions de TousAntiCovid l'assimilent de plus en plus à un pass sanitaire

Par
L'application va intégrer un "carnet" numérique permettant d'afficher ses derniers tests et son certificat de vaccination.
L'application va intégrer un "carnet" numérique permettant d'afficher ses derniers tests et son certificat de vaccination.
- DR

À compter de ce lundi, l'application TousAntiCovid permettra de présenter un résultat de test certifié, grâce à un QR code augmenté. Le gouvernement prévoit aussi une fonction pour afficher une preuve de sa vaccination.

Une carte en plus dans le jeu de TousAntiCovid. Au-delà de ses fonctions premières comme le traçage de contacts et la possibilité de générer des attestations de déplacement et d'afficher les principaux indicateurs de l'épidémie de Covid-19, l'application gouvernementale sera dotée, dans une mise à jour déployée à partir de ce lundi soir, d'une fonctionnalité supplémentaire. Un "carnet" numérique va permettre d'afficher dans l'application la preuve formelle d'un test virologique négatif, par le biais d'un QR code certifié, qui peut ainsi servir de preuve lors d'un déplacement  en dehors de l'hexagone (en Corse, en outre-mer ou à l'étranger), lorsque cela est nécessaire. 

Elle permettra également bientôt de présenter un certificat de vaccination, pour les personnes qui le sont. Avec ces dispositions, prises dans le cadre des travaux autour du "certificat vert" européen, Cédric O, le secrétaire d'État en charge du Numérique, veut "faciliter la vie des Français", alors que la pandémie de coronavirus impose régulièrement des contrôles frontalières et des restrictions de circulation. 

Publicité

"Certifier" les résultats de tests

Le principe est simple et diffère assez peu de ce que l'on connaît aujourd'hui. Désormais, un QR code amélioré appelé "datamatrix" doit être ajouté aux fiches de résultats des tests RT-PCR ou antigéniques. Ce code utilise une norme (2D-DOC) régulièrement employée par l'administration française pour certifier ses documents et éviter ainsi des fraudes aux faux résultats. 

Une fois le test effectué et le résultat émis, le code sera présent sur le document fourni par le professionnel de santé. La personne testée pourra donc : 

  • récupérer le document certifié en version papier au laboratoire ou le télécharger au format PDF sur une plateforme du gouvernement et l'imprimer ; 
  • scanner un code dans l'application TousAntiCovid qui affichera la preuve du test authentifié, sans avoir besoin d'une trace papier ; 
  • présenter cette preuve papier ou numérique lors d'un contrôle.  

Pour effectuer ces contrôles, les entités autorisées à vérifier un test (police, douanes, compagnies aériennes) disposent d'une application de lecture permettant de décrypter le "datamatrix" et contrôler la validité du test.

Une première expérimentation sera organisée dans les prochains jours sur des vols à destination de la Corse (un test PCR négatif de moins de 72 heures étant nécessaire) puis, dans les semaines suivantes, aux vols vers les outre-mer et aux échanges frontaliers. 

Interopérabilité 

À compter du 29 avril, les attestations produites lors de la vaccination pourront logiquement être aussi importées dans TousAntiCovid puisqu'elles seront à cette date également dotées de ce "datamatrix". D'ici la fin du mois de mai, l’Assurance maladie, via sa plateforme Ameli.fr, devrait permettre aux Françaises et Français déjà vaccinés de récupérer un certificat numérique à importer dans TousAntiCovid.

L'enjeu de ce "carnet" numérique va bien au-delà d'un système franco-français : son développement s'inscrit dans le cadre du "certificat vert" européen qui doit être mis en place d'ici le 17 juin. Il doit permettre de faciliter les déplacements des citoyens de l'Union, en prouvant qu'ils ont été vaccinés ou ont été testé négatif. L'objectif, à terme, est que toutes les opérations de contrôles de ces certificats puissent se faire de façon uniforme à travers l'Union.

Le projet pour la réouverture des restaurants "pas abandonné"

Désormais proposée comme "un couteau suisse de la gestion de la pandémie" par le gouvernement, l'application TousAntiCovid pourrait bien aider les restaurants et autres lieux clos recevant du public dans leur réouverture. L'idée d'un QR code à scanner à l'entrée d'un établissement n'est "pas abandonnée" a tenu à préciser Cédric O lundi : "Nous continuons à travailler sur la question de la facilitation du contact tracing dans le cadre de la réouverture de certains lieux." 

Renommée à l'automne TousAntiCovid (anciennement StopCovid), l'application a été téléchargée par près de 14,8 millions de personnes et a permis de notifier 171 636 personnes d'un risque d'exposition à la Covid-19.