Publicité

Présidentielle 2022 : voici les réponses de Yannick Jadot aux 💯questions sur la jeunesse

Par
Yannick Jadot, candidat des écologistes
Yannick Jadot, candidat des écologistes

Redoublement à l'école, réforme du bac, lutte contre le harcèlement, revenu minimum... France Inter et l'association Chemins d'avenirs ont posé 100 questions sur la jeunesse aux principaux candidats à la présidentielle. Voici les réponses de l'écologiste Yannick Jadot.

Une politique en 💯 questions. Dans une campagne où tout va vite, où rien n'accroche, nous avons décidé de demander à chaque candidat de prendre le temps de détailler le plus finement possible la politique qu'il mettra en œuvre pour les jeunes. Faut-il poursuivre le dédoublement des petites classes ? Faut-il revenir sur Parcoursup ? Légaliser les drogues douces ? Comment aider les jeunes à mieux se loger ?

Éducation, baccalauréat, université, citoyenneté, mais aussi emploi, écologie, discriminations, précarité, questions de genre et d'égalité, santé, numérique : nous avons cherché à faire le tour le plus complet du programme de chaque candidat, dès qu'il touche aux jeunes.

Publicité

Yannick Jadot est pour l'apprentissage des langues régionales à l'école et contre le redoublement. Il est pour un service civique obligatoire mais contre le droit de vote obligatoire. Le candidat écologiste milite pour la création ou le renforcement de plusieurs dispositifs visant à lutter contre les discriminations, les violences sexuelles et le harcèlement. Il s'engage aussi à appuyer le développement de la contraception masculine. Yannick Jadot veut également investir plus de 4 milliards d'euros supplémentaires par an pour moderniser le réseau ferroviaire et se dit favorable au prêt d'un vélo à tous les jeunes de 16 à 25 ans qui le souhaitent. Voici toutes ses réponses 📣

École et enseignement

1. Faut-il poursuivre le dédoublement des petites classes en éducation prioritaire (grande section, CP, CE1) ?

✅ Oui

2. Faut-il envoyer des professeurs plus expérimentés dans les établissements d'éducation prioritaire ?

✅ Oui

3. Faut-il donner plus d'autonomie aux chefs d'établissements (recrutement des enseignants, gestion des absences) ?

❌ Non

4. Souhaitez-vous assouplir la carte scolaire ?

❌ Non

5. Faut-il assouplir les conditions de l'instruction en famille ?

❌ Non

6. Covid : faut-il un détecteur de CO₂ dans chaque classe ?

✅ Oui

7. Faut-il mettre en place un vaste service public des stages de troisième ?

✅ Oui

8. Êtes-vous favorable à l'apprentissage des langues régionales à l'école ?

✅ Oui

9. Faut-il maintenir et encourager le programme d'échange européen Erasmus ?

✅ Oui

10. Êtes-vous plutôt favorable à une évaluation : par compétences ou par notes ?

✅ par compétences   ❌ par notes

11. Êtes-vous pour ou contre le redoublement ?

❌ Contre

12. Quelles mesures mettre en place pour limiter le décrochage scolaire ?

Pour les besoins d’une pédagogie différenciée, nous recruterons 65 000 enseignants pour baisser les effectifs dans les classes, garantir les remplacements, mettre en place des pratiques de co-enseignement. Nous renforcerons l’aide à l’orientation et rétablirons les RASED (Réseau d'aides spécialisées aux élèves en difficulté) dans le 1er degré.

13. Faut-il revaloriser le salaire des professeurs et, si oui, comment et de combien ?

Nous revaloriserons les salaires des enseignant.es afin d’atteindre 20% d’augmentation sur le quinquennat pour les situer dans la moyenne des pays de l'OCDE, en concentrant la revalorisation pour les enseignants en début et en milieu de carrière.

14. Au-delà de la rémunération, comment rendre plus attractif le métier d'enseignant ?

En améliorant leurs conditions de travail par le renforcement des effectifs, en refondant la formation initiale pour permettre une entrée progressive dans le métier, et en leur donnant accès à une formation continue pour ajuster leurs compétences tout au long de leur carrière.

15. Comment remédier aux absences récurrentes des professeurs ?

Le problème que posent les absences des professeurs est lié à l’absence de remplacement que nous pallierons par notre politique de recrutement. De plus, nous romprons avec le management descendant à l’origine de nombreuses souffrances au travail.

16. Que faire pour revaloriser les filières professionnelles et technologiques et les rendre attractives pour les jeunes ?

Nous développerons des lycées polyvalents, multiplierons les passerelles entre les voies et en augmentant les heures d’enseignement général. Nous garantirons une offre de filière attractive. (élargie à des métiers de l’audiovisuel, du droit, de l’action sociale…).

17. Comment mieux contrôler le privé hors contrat ?

Nous avons avant tout l’ambition de rendre le modèle de notre école publique et laïque désirable et attractif pour tous ceux qui sont tentés par le privé hors contrat.

Nous reconnaitrons les 125 000 AESH comme des membres à part entière des équipes éducatives, intégrés à la fonction publique avec un salaire décent.

18. Comment mieux prendre en compte le handicap à l'école ?

Nous reconnaitrons les 125 000 AESH comme des membres à part entière des équipes éducatives, intégrés à la fonction publique avec un salaire décent, introduirons des binômes enseignant/enseignant spécialisé et des infrastructures adaptées aux situations de handicap.

19. Comment éviter les fermetures d'écoles dans les territoires ruraux ?

En assumant la mission de service public de l’école, qui doit garantir à tous les élèves sur le territoire accès à la même culture scolaire et donc en acceptant des classes de faible effectif dans des zones peu densément peuplées.

20. Comment renforcer l'accompagnement des professeurs et des jeunes dans la préparation aux choix d'orientation ?

Nous mettrons en place un véritable service public d’orientation, nous généraliserons les temps dédiés à l’orientation dans le cursus lycéen ; et nous faciliterons les réorientations et passerelles en première année d'études supérieures.

21. Comment améliorer la pratique du sport à l'école, jugée "désastreuse" par certains athlètes tricolores après les derniers Jeux olympiques d'été à Tokyo ?

Nous assurerons la promotion de l’activité physique et sportive adaptée à tous les échelons, nous garantirons l’accès à des équipements sportifs structurants intégrant le réaménagement des cours de récréation afin de partager l’espace de manière plus inclusive.

22. Comment améliorer le niveau des écoliers français en langues étrangères ?

Nous développerons la mobilité européenne des étudiants et des enseignant.es dans le cadre de leur formation, en défendant un renforcement des programmes existants (Erasmus+).

23. Le taux de chômage et le taux d'échec scolaire sont deux fois plus élevés dans les outre-mer qu'en métropole : que faire ?

Nous augmenterons les moyens dédiés à l’éducation en Outre-Mer pour accompagner  le développement d’infrastructures et de personnel scolaire, ainsi que la création de lieux d’accompagnement et d’orientation des jeunes.

24. Que faut-il faire pour que les élèves soient meilleurs dans leur expression à l'oral ?

Nous encouragerons les pratiques pédagogiques favorisant le débat, l’expression orale, les échanges dès la maternelle.

Baccalauréat, université et Parcoursup

25. Faut-il revenir sur la réforme du baccalauréat instaurée sous le quinquennat d'Emmanuel Macron ?

✅ Oui

26. Faut-il réinstaurer des mathématiques dans le tronc commun au-delà de la classe de première ?

✅ Oui

27. Faut-il revoir le calendrier des épreuves du baccalauréat ?

✅ Oui

28. Faut-il réformer Parcoursup et, si oui, dans quel sens ?

Nous remplacerons Parcoursup par un système transparent, qui tient compte des priorités de choix des élèves et n’introduit pas d’inégalités de traitement en lien avec le milieu social de l’élève. Aucun·e bachelier·ière ne sera laissé·e sans inscription.

29. Comment faciliter les changements de filière et les réorientations lors des études supérieures ?

Nous faciliterons les réorientations et passerelles en première année des études supérieures.

30. Face à l'augmentation du nombre de bacheliers, faut-il augmenter le nombre de places dans l'enseignement supérieur ?

✅ Oui

31. Faut-il maintenir le remboursement des frais de psychothérapie pour les étudiants ?

✅ Oui

32. Quelles sont les mesures nécessaires, selon vous, pour améliorer la santé mentale des étudiants, mise à rude épreuve avec le Covid, les restrictions et les confinements ?

Nous renforcerons les centres de santé universitaires en développant des postes de psychologues dans les Bureaux d’aide psychologique, et faciliterons les parcours en élargissant le remboursement de la psychologie de ville sans obligation de référence par un médecin.

33. Faut-il favoriser davantage l'alternance, et comment ?

Notre ambition est d’abord de prolonger l’enseignement, y compris professionnel, sous culture scolaire jusqu’à 18 ans.

Nous ouvrirons entre 8 000 et 10 000 postes d’enseignants-chercheurs et nous augmenterons les moyens et le taux d’encadrement dans les filières universitaires.

34. Comment limiter le décrochage toujours massif en première année de fac ?

Pour améliorer l’accompagnement, la réussite et l’orientation des étudiant·es et développer les formations de demain, nous ouvrirons entre 8 000 et 10 000 postes d’enseignants-chercheurs et nous augmenterons les moyens et le taux d’encadrement dans les filières universitaires.

35. Faut-il instaurer de nouvelles matières au lycée par exemple : (cours d'initiation au droit, cours anti-fake news, cours de codage) et si oui, lesquelles ?

C’est dès le collège que nous instaurerons des enseignements favorisant la conscience citoyenne et l’ouverture sur les savoirs pratiques, pour un équivalent horaire minimum de deux heures par semaine, en partenariat avec le monde associatif et les réseaux d’éducation populaire.

Citoyenneté

36. Êtes-vous favorable à un service civique obligatoire ?

✅ Oui

37. Êtes-vous favorable au droit de vote dès 16 ans ?

✅ Oui

38. Faut-il rendre le droit de vote obligatoire, notamment pour les jeunes ?

❌ Non

39. Faut-il supprimer les aides sociales lorsque les mineurs commettent des délits comme le font certaines communes ?

❌ Non

40. Que proposez-vous pour que les jeunes s'intéressent plus à la politique et s'engagent ?

Dès la maternelle, nous ferons de l’école un espace d’apprentissage du débat, de l’esprit critique. Nous soutiendrons les pratiques démocratiques à l’école avec des Maisons des Elèves, qui éveillent les élèves à la pratique de la démocratie en élisant leurs représentant·e·s.

41. Comment mieux lutter contre la faible participation des jeunes aux scrutins ?

En intégrant plus les jeunes dans le débat citoyen et démocratique.

42. Comment intéresser les jeunes à la citoyenneté européenne ?

Il est important de mieux informer les jeunes dans le cadre du cursus scolaire sur les différentes élections, leurs enjeux et comment y participer. L’État aura aussi pour rôle de mieux informer sur les modalités d’inscription aux élections.

43. Comment améliorer l'engagement des jeunes dans la vie associative et auprès de la société civile ?

En favorisant l’intervention d’associations dans les écoles afin de parler de la notion d’engagement citoyen et associatif aux jeunes. L’engagement devrait aussi être plus reconnu, notamment dans les dossiers de candidatures universitaires.

Discriminations, égalité des chances

44. Êtes-vous favorable à une campagne de communication géante contre les discriminations, comme le réclament plusieurs associations et collectifs ?

✅ Oui

45. Faut-il donner plus de pouvoir et de visibilité à l'Observatoire des discriminations ?

✅ Oui

46. Au-delà de cet observatoire, faut-il mettre en place une cellule ou une brigade spéciale pour lutter contre les discriminations ?

✅ Oui

47. Êtes-vous favorable à des quotas réservés aux étudiants sur des critères territoriaux (quartiers défavorisés, zones rurales) dans les grandes écoles ?

✅ Oui

48. Plus d'un jeune sur trois est victime de discrimination à la première embauche. Faut-il durcir les sanctions ?

✅ Oui

49. Comment réduire les fractures territoriales entre jeunes urbains et jeunes ruraux, concernant leurs perspectives et choix d'avenir ?

L’un des enjeux pour la réduction des inégalités territoriales et les perspectives de la jeunesse est de reconnecter entre eux les territoires urbains, périphériques et ruraux, à commencer par les transports et une juste affectation des moyens de l’Etat entre les territoires.

50. Comment faciliter l'accès des élèves des zones rurales à l'enseignement supérieur ?

Les inégalités entre ruraux et urbains se sont creusées. Il faut garantir par la loi une égalité d’accès à des services de proximité : santé, école, administration publique, et développer des universités à taille humaine au plus proche des bassins de vie.

51. Vous engagez-vous à investir la même somme pour chaque enfant, quel que soit son territoire d'origine ?

✅ Oui

52. Comment aider les jeunes à mieux se loger et plus facilement ?

Nous mettrons en place  un revenu citoyen à partir de 18 ans porté à 918 euros par mois, nous soutiendrons les dispositifs d’encadrement des loyers, nous favoriserons la création de logements étudiants et de foyers de jeunes travailleurs dans le cadre des rénovations urbaines.

Droits des femmes, égalité femmes-hommes, genres

53. Vous engagez-vous à ne pas avoir de ministre accusé de violences sexuelles dans votre gouvernement ?

✅ Oui

54. Êtes-vous favorable à l'écriture inclusive ?

✅ Oui

55. Êtes-vous favorable à un renforcement des critères de l'index égalité qui mesure les égalités femmes-hommes dans les entreprises ?

✅ Oui

56. Faut-il instaurer des cours de prévention sur les violences conjugales, sexistes et sexuelles, par exemple au collège ou au lycée ?

✅ Oui

57. Êtes vous favorable à un nouvel allongement du congé paternité ?

✅ Oui

58. Êtes-vous favorable à la mise en place d'un droit opposable à la garde d'enfants, pour permettre aux parents de mieux concilier vie familiale et vie professionnelle ?

✅ Oui

Les entreprises de plus de 20 salariés et les administrations devront prouver qu’à poste et compétences égales, hommes et femmes touchent le même salaire.

59. Que proposez-vous pour atteindre l'égalité salariale dès le début de carrière ?

Les entreprises de plus de 20 salariés et les administrations devront prouver qu’à poste et compétences égales, hommes et femmes touchent le même salaire. L’inspection du travail vérifiera qu’elles répondent à des critères et leur délivrera une certification.

60. Neuf jeunes femmes sur dix ont déjà subi des violences (sexuelles, physiques ou psychologiques) dans leur couple. Que proposez vous pour lutter contre ce fléau ?

Nous lancerons un grand plan de formation de l’ensemble des professionnel·le·s en contact avec les victimes, en expliquant en particulier la notion d'emprise. Nous améliorerons les conditions du dépôt de plainte pour encourager les femmes à dénoncer ces violences.

61. Comment mieux lutter contre le harcèlement de rue ?

Par la prévention et la formation dans les écoles, entreprises, administrations et par des campagnes gouvernementales dédiées pour apprendre aux citoyen·nes à identifier des cas de harcèlement et savoir comment réagir.

62. Comment mieux lutter contre les stéréotypes de genre à l'école ?

Il faut mieux former les professeurs à la question du genre afin que les filles et les garçons soient traité.es de la même manière. Nous soutiendrons également les initiatives pour un urbanisme égalitaire, en particulier pour revoir la configuration des cours de récréation.

63. Comment mieux prendre en compte les élèves transgenres dans les établissements scolaires ?

Nous formerons le personnel éducatif et périscolaire à la question de la transidentité et à la question du harcèlement des élèves transgenres. Nous renforcerons la présence du personnel médical comme acteur clé dans la lutte contre le harcèlement scolaire.

Santé

64. Êtes-vous favorable à la dépénalisation des drogues douces ?

✅ Oui

65. Êtes-vous favorable à la gratuité des protections menstruelles ?

✅ Oui

66. Quelles mesures proposez-vous pour lutter contre l'obésité des jeunes ?

Nous reconnaitrons l’obésité comme une Affection de Longue Durée, ouvrant droit à un véritable parcours de soin, incluant le remboursement de consultations nutritionnelles et la prise en charge des premières consultations médico-sportives.

67. 17% des étudiants renoncent à des soins, faute d'argent. Que leur proposez-vous ?

Nous renforcerons la présence d’unités médicales au sein des universités pour permettre un accès gratuit aux soins pour les jeunes.

Nous faciliterons la pratique de l’IVG en permettant qu’elle soit réalisée par des sages-femmes et en allongeant son délai à 14 semaines.

68. L'accès à l'IVG est souvent difficile, notamment pour les jeunes femmes, par manque de médecins qui le pratiquent et inégalités territoriales. Que proposez-vous pour que le droit théorique soit respecté dans la pratique ?

Nous faciliterons la pratique de l’IVG en permettant qu’elle soit réalisée par des sages-femmes et en allongeant son délai à 14 semaines. Nous permettrons un meilleur accès aux femmes sur les territoires désertés.

69. Un panel de moyens de contraception est désormais gratuit pour les femmes de 18 à 25 ans. Faut-il aller plus loin ?

Nous appuierons le développement de la contraception masculine, afin que la charge mentale de la contraception ne pèse plus uniquement sur les femmes.

70. Les infections sexuellement transmissibles sont en hausse chez les 15-24 ans, comment améliorer la sensibilisation des jeunes sur ces questions ?

Nous renforcerons les cours d’éducation à la sexualité dans les écoles, en augmentant le rythme des séances dès l’école primaire. Les questions des IST y seront abordées et expliquées.

71. Comment prévenir les suicides, en augmentation chez les jeunes ?

Nous informerons au mieux les jeunes sur la question de la santé mentale et des troubles dépressifs. Nous renforcerons la présence d'unités médicales spécifiques au sein des universités et des écoles. Nous doublerons le budget de la recherche en psychiatrie et en santé mentale.

Emploi et précarité

72. Êtes-vous favorable à l'instauration d'un revenu minimum universel à partir de 18 ans ?

✅ Oui

73. Que faut-il faire pour que le chômage des jeunes continue à diminuer ?

Nous renforcerons la formation initiale des jeunes via un soutien à l’apprentissage et à la formation professionnelle. Nous renforcerons les moyens des missions locales, des centres éducatifs et l’accompagnement aux jeunes en rupture de parcours.

74. Comment attirer plus de jeunes vers les métiers de l'agriculture ?

Nous garantirons aux paysan·ne·s de pouvoir vivre dignement de leur travail et nous lutterons contre le surendettement. Nous encouragerons l’initiative des collectivités territoriales pour l’installation et la transmission des exploitations.

75. Comment favoriser l'inclusion des jeunes dans la gouvernance des entreprises ?

Nous favoriserons la place des salariés dans la gouvernance des entreprises en obligeant les plus grandes d'entre elles à avoir 50% d'administrateurs salariés et nous encouragerons les candidatures des jeunes.

Vie quotidienne

76. Êtes-vous favorable au permis de conduire dès 16 ans ?

❌ Non

77. Comment faire baisser le coût du permis de conduire pour les jeunes ?

En encadrant le prix des cours de conduite et de passage du permis.

78. Comment favoriser l'activité physique des jeunes ?

Nous élargirons le « Pass Sport » à tous·tes jusqu’à l’âge de 20 ans et en simplifierons l’accès. Nous consacrerons 1% du budget de l’État à un grand plan de développement des activités physiques et sportives à tous les âges de la vie, avec une priorité au sport amateur.

79. Quelles mesures prendrez-vous pour améliorer la mobilité des jeunes (transports en commun, vélo, etc.) ?

Nous investirons plus de 4 Mds€ supplémentaires par an pour moderniser le réseau ferroviaire. Nous abonderons le fonds vélo à hauteur de 500 millions d’euros par an. Nous prêterons un vélo à tous les jeunes de 16 à 25 ans qui le souhaitent.

Culture et numérique

80. Êtes-vous favorable à une augmentation du montant du pass culture ?

✅ Oui

81. Plus globalement, comment mieux permettre aux jeunes d'accéder à la culture ?

L'accès à la culture et la familiarité avec les livres ou les arts doivent se penser dès l’entrée à l’école et de manière continue. L’inscription dans les bibliothèques, la formation à la culture numérique, l’éducation à l’image et le patrimoine de proximité sont des priorités.

82. Chaque lycéen doit-il être doté d'une tablette numérique ?

❌ Non

83. Faut-il revenir sur l'interdiction du téléphone portable au collège ?

❌ Non

84. Faut-il réguler davantage l'utilisation des réseaux sociaux pour les mineurs ? Pour les moins de 15 ans ?

✅ Oui

85. Comment mieux lutter contre le cyber-harcèlement ?

Nous mettrons en place des politiques de prévention sur le cyber-harcèlement et renforcerons le personnel médical au sein des écoles comme acteur clé dans la lutte contre le harcèlement. Nous augmenterons les moyens de la justice pour traiter au mieux ces affaires.

Écologie

86. Soutenez-vous le combat de Greta Thunberg ?

✅ Oui

87. Faut-il encourager les actions militantes menées par des organisations de jeunesse pour le climat ?

✅ Oui

88. Comment favoriser l'éducation et la formation des jeunes à l'écologie et la lutte contre le dérèglement climatique ?

Nous inscrirons dans le code de l’éducation l’enseignement des enjeux climatiques, de la biodiversité et des limites planétaires, adapté, de la maternelle à l’université et généraliserons les expériences d'éco-centres de loisirs, de découverte de la nature et du vivant.

89. Comment encourager les écogestes chez les plus jeunes, par exemple dans les établissements scolaires ?

Par la mise en place d’outils pédagogiques et ludiques sur les écogestes simples (consignes de tri, économie d’électricité, gestion de l’eau, etc.) pour encourager leur bonne compréhension et l’importance des enjeux.

90. Comprenez-vous la colère des jeunes qui considèrent que votre génération est responsable de l'état actuel de la planète ?

Je comprends tout à fait la colère des jeunes qui doivent faire face à la plus grande crise qu'ait jamais subie l’humanité, dont ils et elles ne sont pas responsables. Leur colère est d’autant plus légitime que cette jeunesse se heurte à des dirigeant.es qui n’agissent pas.

91. Quelles mesures prendre contre la pollution numérique qui touche beaucoup les plus jeunes ?

Nous sensibiliserons les jeunes à la sobriété numérique et nous instaurerons un score carbone pour le numérique. Des règles d’information des usagers et de sobriété s’appliqueront également aux logiciels, pour lutter contre l’obsolescence programmée.

Questions personnelles

92. La première mesure que vous prendrez pour les jeunes ?

Je mettrai en place un revenu citoyen dès 18 ans à 918 euros par mois afin de favoriser l’autonomie des jeunes et éradiquer la grande pauvreté.

93. Si vous deviez citer une décision pour réenchanter la jeunesse qui a tant souffert pendant le Covid-19 ?

L'instauration du revenu citoyen automatique dès l’âge de 18 ans.

94. Un texte qui parle particulièrement bien de la jeunesse ?

Trop - Olympe Chabert

95. Qui est, d'après vous, le plus grand ou la plus grande ministre de l'Éducation de l'histoire ?

Non communiqué

96. Qui sera votre ministre de l'Éducation ?

Non communiqué

97. Et votre ministre de la Jeunesse ?

Non communiqué

98. Quel genre d'élève étiez-vous à l'école ?

Bon élève.

99. Avez-vous le bac ? Quel bac ? Avec mention ?

Bac mention assez bien.

100. Citez un jeune, vivant, qui est un modèle pour vous.

Vanessa Nakaté, militante écologiste ougandaise, figure de la lutte pour le climat.

Consultez ici les  💯  propositions des autres candidats qui accepté de répondre à notre questionnaire :