Publicité

Présidentielle : Valérie Pécresse désignée candidate du parti Les Républicains

Par
Valérie Pécresse est désormais investie candidate du parti Les Républicains pour la présidentielle de 2022.
Valérie Pécresse est désormais investie candidate du parti Les Républicains pour la présidentielle de 2022.
© AFP - Anne Christine Poujoulat

La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a été désignée candidate des Républicains pour la prochaine élection présidentielle avec 60,95% des suffrages, à l'issue du second tour du congrès du parti. Elle devance largement Éric Ciotti, qui recueille 39,05% des voix.

C'est Valérie Pécresse qui ira. La présidente de la région Île-de-France a été désignée samedi par les adhérents du parti Les Républicains pour être la candidate à l'élection présidentielle de 2022. Elle a remporté le second tour du scrutin interne organisé à l'occasion le congrès réuni par LR avec 60,95% des suffrages, devançant le député des Alpes-Maritimes Éric Ciotti (39,05% des voix), pourtant arrivé en tête au premier tour

"Pour la première fois de son histoire, le parti du général de Gaulle, de Georges Pompidou, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy, notre famille politique, va se doter d'une candidate à l'élection présidentielle", a lancé Valerie Pécresse remerciant les adhérents d'avoir eu "l'audace" de la choisir. 

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

"La droite républicaine est de retour !"

"Cette équipe, je veux la rassembler aujourd'hui", a-t-elle dit après la proclamation des résultats, remerciant Éric Ciotti, adversaire battu, pour son soutien. "La droite républicaine est de retour (...) et elle part au combat", a estimé Valérie Pécresse, expliquant vouloir "restaurer la fierté française" et à "protéger les Français"

Contrairement aux extrêmes, nous allons tourner la page Macron mais sans déchirer les pages de l'histoire de France.

"Aujourd'hui, tout commence, je veux se faire lever un espoir", a-t-elle poursuivi. "Cette campagne, c'est le combat d'une vie, et avec vous, je vais le gagner". Dénonçant un président Macron dont "la seule obsession" est de "plaire", elle a également fustigé "les marchands de peur" et "les diviseurs". "Contrairement aux extrêmes, nous allons tourner la page Macron mais sans déchirer les pages de l'histoire de France", s'adressant aux électeurs tentés de voter pour Marine Le Pen et Eric Zemmour.

Droite réconciliée

Si, sur le papier, Éric Ciotti était plutôt tenant d'une ligne radicale et Valérie Pécresse plus proche d'une droite modérée et même du centre (avec lequel elle travaille à la région Île-de-France), ces deux droites semblent finalement loin d'être irréconciliables. Ces derniers jours, Éric Ciotti et Valérie Pécresse ont même réaffirmé à plusieurs reprises qu'ils se soutiendraient mutuellement "quel que soit le résultat"

Lors de l'annonce des résultats, Valérie Pécresse est apparue entourée du président de LR, Christian Jacob, et de tous les autres candidats battus, Éric Ciotti, Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin. Valérie Pécresse "aura l'immense responsabilité d'emmener notre famille politique vers la victoire", a estimé Eric Ciotti affirmant vouloir former "une véritable équipe de France autour" d'elle.