Publicité

Quand Ariana Grande exhume du John Coltrane (et Diam's du Dean Martin)

Par
Le célèbre jazzman John Coltrane et la chanteuse de variété Ariana Grandé n'ont pas grand chose en commun à part cette chanson "My favorité Things".
Le célèbre jazzman John Coltrane et la chanteuse de variété Ariana Grandé n'ont pas grand chose en commun à part cette chanson "My favorité Things".
© AFP - Adam Ritchie chez Getty et Angela Weiss pour l'AFP

"My favorite things" rendu célèbre par John Coltrane, est réinterprétée (très librement) par la chanteuse de variétés Ariana Grande. La réhabilitation de ce morceau d'anthologie du jazz n'est pas isolée. D'autres compositions musicales anciennes ont été remises au goût du jour par des chanteurs actuels.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, les fans de John Coltrane et d'Ariana Grande partagent désormais le même répertoire. C'est en tout cas vrai pour un morceau : "My favorite Things". Ces temps-ci, les ados sifflotent cet air déclenchant une surprise non feinte chez leurs parents (et grands-parents). "Tu connais Coltrane toi ?" "Ben non, Ariana Grande..." sera la début d'une conversation (une dispute parfois ) sur la paternité de ce morceau. Et souvent, les deux générations se trompent.

Le célébrissime morceau est sans doute l'un des plus connus de John Coltrane... Et pourtant, il n'est pas de lui. Composé en 1959 pour une comédie musicale jouée sur Broadway, il s'agit au départ d'une chanson. Elle deviendra culte lorsque sortira la film "La mélodie du bonheur" et qu'elle sera interprétée par Julie Andrews en 1965 :

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pourtant c'est en 1960, que l'un des plus incroyables musiciens de jazz, le saxophoniste John Coltrane s'en empare et lui donne toute sa force. Avec cette jolie petite chanson, il fabrique l'un des plus merveilleux morceaux jamais interprété, 13 minutes de pur bonheur :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

En 2019, Ariana Grande reprend à son tour "My favorite things". La jeune chanteuse donne sa version dans un clip mêlant univers K-pop et clichés de gangsta rap. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

On est loin de Coltrane et de Julie Andrews, mais malgré tout le morceau a pu ainsi être exhumé. 

Déterrer des morceaux, un filon juteux

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

En son temps, la chanteuse Diam's avait elle aussi ressorti sous forme de sample "Sway", un morceau rendu célèbre par Dean Martin, le crooner américain : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

En matière d’exhumations musicales, les morceaux totalement militants et politiques ne sont pas mal non plus. C'est par exemple Maitre Gims qui interprète le célèbre chant révolutionnaire italien, "Bella Chao", remis au gout du jour par la série "La Casa de Papel".

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Les Communistes italiens se sont sans doute retourné dans leurs tombes en entendant leurs combats emblématiques chantés à tue tête dans les cours d'école. Mais après tout, c'est un moyen comme un autre de faire de l'Histoire...

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.