Publicité

Quatre films qu'on vous recommande pour un bon retour dans les salles de cinéma

Par
La reprise au cinéma ce mercredi va permettre de découvrir des reprises et des nouveautés
La reprise au cinéma ce mercredi va permettre de découvrir des reprises et des nouveautés

Vous pouvez rendre votre abonnement Netflix et mettre en vente ce canapé tout écrasé après six mois à ne voir des films qu’en VOD. Cette fois ça y est, fini les mercredis sans cinéma ! La vie reprend et vous n’aurez que l’embarras du choix entre reprises et nouveautés. Encore indécis ? France Inter vous aide à choisir.

Le retour des salles obscures. Après des mois de fermeture, les cinémas rouvrent mercredi. Et de nombreux films font leur sortie ! Certains, notamment, n'avaient pas pu être projetés avant le confinement de l'automne. Petite sélection. 

“Mandibules” , la thérapie par le rire  

Après six mois passés sans cinéma, quoi de mieux qu’une comédie loufoque pour retrouver le goût de rire ensemble dans le noir ? Le nouveau film de Quentin Dupieux, “Mandibules”, remplit haut la main l’objectif autour du duo comique du Palmashow et d’une énorme mouche en plastique découverte à l’arrière d’une voiture volée.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Un petit bijou d’absurde, rempli de gags et de répliques irrésistibles, qui font de ce road movie le film le plus abouti de Quentin Dupieux. Après avoir raconté l’histoire d’un pneu tueur dans “Rubber”, celle d’un blouson à franges dans “Le Daim” avec Jean Dujardin, le voici qui nous embarque dans une nouvelle odyssée en compagnie de deux amis d’enfance pas très futés, Manu et Jean Gab, incarnés par Grégoire Ludig et David Marsais. Pour compléter le casting, Roméo Elvis et Adèle Exarchopoulos (dans son premier rôle comique). Le registre lui va comme un gant, dans cette histoire bien plus profonde qu’elle n’en a l’air, où chacun peine à trouver ses repères. 

“Le dernier voyage”, l’ovni poétique 

Les amateurs de science-fiction devraient apprécier ce premier film de Romain Quirot. L’histoire d’un astronaute qui préfère s’enfuir plutôt que de s'envoler vers cette énorme lune rouge surexploitée par l’homme, et qui menace désormais la Terre. Avec ses références appuyées à quelques maîtres du genre, ce décor post-apocalyptique fait penser à “Mad Max”, à “Star Wars”, avec ses robots qui nous contrôlent et ses voitures volantes. La fin du monde est proche, Hugo Becker alias Paul W.R. n’a plus que 168 heures pour prendre la bonne décision. Le film n’est pas parfait, mais l’univers réussi. Et si la poésie, pour une fois, l’emportait ?

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

“Falling”, le label Cannes 2020 

Il a appris en tournant aux cotés des plus grands : David Cronenberg, Gus Van Sant, Peter Jackson, Brian de Palma, joué pour eux les mafieux, les papas poules, ou le charismatique Aragorn dans le “Seigneur des Anneaux”. Viggo Mortensen réalise aujourd’hui son premier film, “Falling”, et c’est une réussite.

Une histoire de famille, le destin de John et Willis, un père et son fils. Le premier, retraité de l’armée de l’air, vit en Californie avec son compagnon et sa fille adoptive, le second n’a jamais quitté sa ferme du nord-est des États Unis. Deux générations, deux cultures et deux visions de la société qui nous racontent aussi l'Amérique de Donald Trump.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Il aura fallu attendre six mois pour voir le film arriver enfin sur nos écrans. Un récit rempli de flashbacks et de souvenirs, porté par des personnages profonds et bien incarnés. Un vrai sens de la formule et du détail qui a valu l’an passé à “Falling” le label Cannes 2020.

“Demon Slayer”, le film qui va casser les compteurs

Il a détrôné au Japon le record jusqu’ici détenu par le “Voyage de Chihiro” de Hayao Miyazaki : 432 millions de dollars de recette au box office pour ce film très attendu des fans de mangas. Le groupe CGR, qui distribue le film en France a déjà enregistré plus de 30 000 préventes, et de nombreuses séances affichent complet à la veille de sa sortie. Car avant d’être un film, Demon Slayer est un succès de librairie, adapté à la télévision et en jeu vidéo. Une histoire qui met en scène des ados dans le Japon pré-industriel.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.