Publicité

Quel est ce mystérieux bruit qui irrite les oreilles des Wizernois ?

Par
Wizernes (Pas-de-Calais)
Wizernes (Pas-de-Calais)
© Radio France - Delphine Evenou

Depuis plusieurs mois, les habitants d'un quartier d'une commune du Pas-de-Calais subissent un sifflement strident qui surgit de jour comme de nuit. Jusque-là, impossible de savoir d'où il provient, et leurs nerfs sont mis à rude épreuve.

C'est ce qu'on appelle un B.N.I. : un Bruit Non Identifié. Il y a encore quelques semaines, ces habitants de Wizernes (Pas-de-Calais) ne savaient absolument pas ce que signifiait cet acronyme. Et ils auraient préféré que cela reste ainsi. Mais fin octobre, un sifflement a commencé à leur titiller les tympans. De façon irrégulière, parfois durant quelques secondes, parfois aussi pendant de longues minutes — jusqu'à une demi-heure. "52 ans que j'habite ici, je n'avais jamais entendu ça" lance Claude. 

De jour comme de nuit, parfois vingt fois en 24 heures

Ils entendent ce bruit quotidiennement, de jour comme de nuit, même quand fenêtres et volets sont fermés, et même quand la télé est allumée. "Ca commence à me taper sur le système" peste Mauricette, "c'est usant". "C’est agaçant, c’est fatigant, ça me donne des migraines", renchérit Sandrine, la voisine. "Quand ça s’arrête on a l’impression que c’est encore là. C’est tellement répétitif. On aimerait bien que ça s’arrête". La jeune femme berce son bébé de onze mois. "Ca le réveille la nuit". 

Publicité
Recensement du sifflement à Wizernes
Recensement du sifflement à Wizernes
© Radio France - Cindy, habitante

Les habitants ont commencé un recensement. Ce lundi 31 janvier, ils ont par exemple entendu ce B.N.I. une vingtaine de fois. 

Une nuisance très localisée

Toute la commune de Wizernes n'est pas concernée, ce qui explique que la mairie ait mis du temps avant de prendre conscience du problème. Seule une portion d'une rue de la commune a signalé le souci. Mais en partageant leur mésaventure sur les réseaux sociaux, les riverains se sont rendus compte que le sifflement parcourait une sorte de couloir, avec des témoignages jusqu'à quatre kilomètres au Nord-Est de ces petites maisons mitoyennes en brique. 

Les riverains de Wizernes concernés par le sifflement
Les riverains de Wizernes concernés par le sifflement
© Radio France - Delphine Evenou

Ces témoignages sur les réseaux sociaux ont été repérés par nos confrères de La Voix du Nord, qui ont passé un coup de fil à la mairie de Wizernes. Et depuis ce week-end, l'adjoint chargé de la sécurité et de l'urbanisme est donc devenu un peu malgré lui enquêteur ès B.N.I., un terme qu'il a découvert avec le dossier. "On a essayé de voir avec les entreprises de la commune si une nouvelle machine problématique n'avait pas été installée; c'est écarté", raconte ainsi François Ségura. 

"J'ai regardé du côté de l'antenne 5G installée à l'automne, mais les joggeurs qui courent dans ce coin m'ont dit n'avoir rien entendu, et l'antenne n'est de toute façon pas encore en service. Les nouvelles canalisations de gaz ? Pas de problème chez nous, m'a dit GDF. On pense peut-être à une chaudière à condensation mal réglée chez un particulier. Ou alors ça vient d'une autre commune". 

Des acousticiens en renfort

La mairie de Wizernes, qui reçoit désormais des mails d'enquêteurs en herbe cherchant à apporter leur contribution, va mandater une société d'acousticiens pour tenter de définir le périmètre dans lequel le sifflement est entendu, avant — peut-être — de résoudre le mystère.

Les habitants concernés prennent pour l'instant le parti d'en rire : "Certains disent qu'il va y avoir une invasion extra-terrestre !" rient Mauricette et ses voisins. Mais ils attendent avec impatience de pouvoir mettre un terme au sifflement. 

Le reportage de Delphine Evenou à Wizernes

1 min