Regain d'intérêt malgré une méfiance persistante : comment les Français perçoivent les médias

Publicité

Regain d'intérêt malgré une méfiance persistante : comment les Français perçoivent les médias

Par
L'édition 2023 du baromètre révèle une hausse générale de la confiance envers les médias.
L'édition 2023 du baromètre révèle une hausse générale de la confiance envers les médias.
© AFP - Pascal Pavani

Le baromètre 2023 de la confiance dans les médias publié par le journal La Croix montre un regain d’intérêt pour l’actualité. La radio est toujours considérée comme le média le plus crédible.

Ce sont les deux faces d’une pièce. Pile, les Français montrent de l’intérêt pour l’actualité. Face, le traitement de l’information provoque de la fatigue et de la lassitude. C’est l’une des conclusions du 36e baromètre de "la confiance des Français dans les médias" du journal La Croix. Après deux années marquées par des informations consacrées au Covid, 76 % des Français interrogés disent suivre l’actualité avec un grand intérêt : c'est 14 points de plus en un an.

Quelque 43% affirment s’intéresser à l’actualité davantage qu'il y a quelques années. L’institut Kantar Public - onepoint a questionné 1.300 personnes, âgées de 18 ans et plus entre le 4 et le 8 janvier 2023.

Publicité

La fatigue face à l’actualité

Autre enseignement de taille pour les médias : plus de la moitié des sondés disent ressentir de la lassitude par rapport à l’actualité. Ce sont en majorité des femmes et des moins de 24 ans. Parmi les raisons invoquées, la redondance des sujets abordés, mais aussi l’angoisse engendrée par la diffusion d’informations parfois anxiogènes, et le sentiment d’impuissance qui en découle.

Il y a également des sujets qui ont pris trop d’espace médiatique, selon les personnes interrogées. Sur le podium : la Coupe du monde de football au Qatar, la mort de la reine Élisabeth et la pénurie de carburant. À l’inverse, le débat sur la fin de vie n’a pas assez été évoqué dans les médias pour 51 % des sondés.

*
*
- *

Les médias traditionnels incontournables

La radio reste le média le plus crédible. 54% des personnes interrogées estiment que "les choses se sont passées comme la radio les raconte", contre 52% pour la presse écrit, 49% pour la télévision et 33% pour internet.

En revanche, la radio a moins la cote pour s’informer quotidiennement. 71% des sondés affirment que la télévision est la première source d’information, 52% internet, 49% la presse (papier et numérique) et 39% la radio. Parmi les médias cités, celui qui est privilégié reste le journal télévisé à 35%, loin devant les chaînes d’information en continu (18%) et la radio (8%). Ils sont 5% à s’informer grâce aux sites de la presse nationale et les émissions de débats et d’actualités à la télévision. En revanche, seulement un Français sur trois fait confiance aux émissions mêlant actualité et divertissement comme 'Touche pas à mon poste' et 'Quotidien".

Comme le précise La Croix, les Français accordent de la crédibilité aux informations communiquées par leurs proches (68 %). Ce n’est pas une surprise, on constate avec ce sondage une vraie différence de média privilégié entre les jeunes et les retraités. Un quart des 18-24 ans affirme s’informer grâce aux réseaux sociaux (contre 43% des plus de 50 ans). Ils sont aussi 16% à choisir les réseaux sociaux.

Une défiance persistante

La perte de confiance dans les médias se poursuit. Plus de la moitié des sondés (54%) assure que, "la plupart du temps, il faut se méfier de ce que disent les médias sur les grands sujets d'actualité".

Le sondage fait ressortir l’opinion favorable pour les médias publics, 48% estiment que leur existence a du sens, 43% n’ont pas d’opinion ou considère que ce n’est "ni une bonne, ni une mauvaise chose". En revanche, l’indépendance des journalistes est remise en question. 59% des personnes interrogées pensent que les journalistes ne sont indépendants face aux pressions des partis politiques et du pouvoir, 54% affirment qu’ils ne sont pas indépendants face aux pressions de l’argent.