Publicité

Régionales, départementales : il n'est pas trop tard pour s'inscrire sur les listes électorales

Par
Les élections régionales et départementales se tiennent le 20 et 27 juin 2021
Les élections régionales et départementales se tiennent le 20 et 27 juin 2021
© AFP

Jusqu'au 14 mai, si vous avez déménagé, changé d'adresse, ou venez d'être régularisé ou d'avoir 18 ans, il est encore possible de vous inscrire aux prochaines élections régionales des 20 et 27 juin prochain.

La campagne officielle ne démarrera que le 31 mai, pourtant, on parle déjà des élections régionales et départementales. Les 20 et 27 juin, les électeurs français sont appelés aux urnes pour renouveler leurs conseils régionaux et départementaux, assemblées territoriales par endroits. Un scrutin moult fois reporté, initialement prévu en mars, puis début juin avant d'être programmé à la fin de ce même mois, en raison de la pandémie de coronavirus. 

Un changement de calendrier et une situation sanitaire qui ne facilitent ni l'organisation du scrutin, ni sa publicité. D'ailleurs, savez-vous que vous pouvez encore vous inscrire sur les listes électorales

Publicité

Tout se fait en ligne et en (presque) un clic 

En effet, jusqu'au 14 mai 2021, l'inscription sur les listes électorales est possible si vous avez, par exemple, changé d'adresse depuis la dernière élection organisée, à savoir les municipales du printemps 2020. 

Il existe toutefois plusieurs cas particuliers qui, selon les dates, permettent de repousser l'inscription : si vous atteignez les 18 ans d'ici le scrutin, si vous déménagez dans cette intervalle, si vous obtenez la nationalité française ou si vous retrouvez le droit de vote après en avoir été privé par une décision de justice.  

Depuis plusieurs années maintenant, l'inscription sur les listes électorales peut se faire en ligne sur le site service-public.fr et en quelques clics, quelle que soit la commune. Il suffit de se munir de photos recto et verso de sa pièce d'identité et d'un justificatif de domicile (vous pouvez par exemple en télécharger un sur votre espace client EDF). En cas de doute, un formulaire permet de vérifier sa situation pour savoir si l'on est bel et bien inscrit. 

Régionales, départementales : mode d'emploi

  • Qui est concerné

Les 20 et 27 juin, deux scrutins sont organisés : les élections régionales et départementales. Elles doivent permettre de renouveler d'une part les 13 conseils régionaux de métropole, de Guadeloupe, de la Réunion ainsi que les collectivités de Corse, Guyane et Martinique et d'autre part les 95 conseils départementaux, pour une durée de six ans à chaque fois. Les candidatures sont à déposer au plus tard le 17 mai à midi. 

Il existe plusieurs particularités, notamment pour ces collectivités, non concernées par les départementales : la Ville de Paris (dont le conseil fait office de département) et la métropole de Lyon dont les élections ont eu lieu au moment des municipales ; la Nouvelle-Calédonie et les collectivités d'outre-mer (Polynésie française, Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Martin et Saint-Barthélemy). 

La situation est également légèrement différentes pour les collectivités territoriales uniques (Mayotte, Guyane, Martinique et Corse) où le scrutin a lieu mais est regroupé selon des modalités particulières. Enfin, lors de ces élections, la collectivité européenne d'Alsace, fusion du Bas-Rhin et du Haut-Rhin depuis le 1er janvier 2021, voit son assemblée (qui porte le nom de conseil départemental d'Alsace) élue pour la première fois.

  • À quoi ça sert 

Les régions ont un rôle important dans le développement économique des territoires, l’enseignement et l’apprentissage (lycées, CFA) et l'organisation des transports (TER). Les départements, eux, ont des compétences importantes notamment sur le plan social et sanitaire (petite enfance, handicap, personnes âgées, prestations sociales), l'insertion et l'emploi, l'éducation (collèges), sécurité (pompiers) et l'entretien des réseaux routiers. 

  • Le mode de scrutin

Au total, dans les régions, un peu plus de 1 700 conseillers vont être élus selon un mode de scrutin mixte à finalité majoritaire, incluant de la proportionnelle (la liste qui recueille le plus grand nombre de voix au second tour obtient une prime de 25% des sièges à pourvoir dans l'objectif de dégager des majorités stables). Ils sont un peu plus de 4 000 dans les départements, dans le cadre d'un scrutin binominal majoritaire à deux tours (les candidats se présentent en binôme paritaires). 

Pour les régionales, c'est la deuxième fois que les régionales et départementales ont lieu sous cette forme, depuis la réduction du nombre de régions métropolitaines de 22 à 13 en 2015 et la suppression des cantonales en 2014. 

  • Pour qui on vote 

Une fois au bureau de vote, dans la majorité des cas, vous aurez à vous prononcer, d'une part pour un binôme femme/homme à élire pour représenter votre canton au conseil départemental, et d'autre part pour une liste constituée à l'échelle départementale qui représentera votre département au conseil régional. Une tête de liste, candidate dans l'un des départements est désignée pour l'ensemble de la région. 

  • Qui peut participer au scrutin

Le vote est ouvert aux Françaises et aux Français âgés de 18 ans et plus, inscrits sur les listes électorales. Contrairement aux municipales, il n'est pas ouvert aux ressortissants des autres pays membres de l'Union européenne.