Publicité

Rencontre avec Katia, l'une des trois Pussy Riot

Ekaterina Samoutsevitch, l'une des trois Pussy Riot arrêtées en février 2012
Ekaterina Samoutsevitch, l'une des trois Pussy Riot arrêtées en février 2012
© Claire Chaudière

Il y a un peu plus d’un an, en février 2012, Nadejda Tolokonnikova, 23 ans, Ekaterina Samoutsevitch, 30 ans, et Maria Alekhina, 24 ans, montaient sur l'autel de la cathédrale orthodoxe du Christ-Sauveur à Moscou pour inviter la Vierge Marie à "chasser" du pouvoir le président Vladimir Poutine.

Les trois jeunes femmes étaient condamnées en août par un tribunal de Moscou à deux ans de camp pour "hooliganisme motivé par la haine religieuse".

Publicité

Après le procès en appel, en octobre, Ekaterina Samoutsevitch a vu sa peine commuée en sursis et a été libérée, tandis que la condamnation des deux autres a été confirmée. Elles purgent actuellement leur peine dans un camp.

Vendredi dernier, la demande de libération anticipée de l'une d'elle a été rejetée.

Le combat judiciaire se poursuit aussi devant la Cour Européenne des Droits de l'homme.

Claire Chaudière a rencontré Ekaterina Samoutsevitch, Katia, à Moscou. Un entretien exclusif à cette journaliste du Mouv, qui suit l'affaire depuis le début

E Témoignage Pussy Riot

1 min

href="http://www.franceinter.fr/#"> Lecture

Un entretien à retrouver en longueur et en intégralité sur le site du Mouv, lemouv.fr

Pussy Riot
Pussy Riot
© Radio France