Publicité

Rencontre avec Werner Spies: ce n'est qu'un début

Par

werner spies
werner spies
© Christine Siméone - Christine Siméone

Où il est question de Marcel Duchamp, Picasso, Arman et Warhol.

Werner Spies, professeur, commissaire d’expositions de renommée internationale, ancien directeur du Centre Georges Pompidou, a accompagné plus de soixante ans de création artistique et littéraire. Ses écrits ont été récemment réunis par Gallimard, pour former « Un inventaire du regard ».

Publicité

J’y puise aujourd’hui une réflexion sur un ensemble de huit toiles intitulés "Vivre et laisser mourrir, ou la fin tragique de Marcel Duchamp " . Elles sont signées de Gilles Aillaud, Fernando Arroyo et Antonio Recalcati. L'une de ses toiles est consacrée aux funérailles de Duchamp, avec entre autres Andy Warhol, et les tenants du Nouveau Réalisme, Martial Raysse, Arman et Pierre Restany, soulevant le cercueil. Que font-ils dans cette "galère"? La réponse de Werner Spies.

Les funérailles de Marcel Duchamp
Les funérailles de Marcel Duchamp
© Radio France - Christine Siméone

Au sujet des funérailles de Marcel Duchamp représentées par Fernando Arroyo, Werner Spies note que ce tableau témoigne de l’entreprise de profanation à l’encontre de Duchamp.

blogcs vu lu pris
blogcs vu lu pris
© Christine Siméone - Christine Siméone

« Les vassaux Rauschenberg, Oldenburg, Martial Raysse, Warhol, Restany et Arman, en tenue de marines américains, portent le cercueil recouvert du drapeau américain. Dans la perspective d’aujourd’hui on a plutôt l’impression d’une farce de mauvais goût pour essayer à tout prix d’attirer l’attention sur soi »

Pour Werner Spies, c’était un groupe d’amis. Ils étaient fascinés par Duchamp. Plutôt que de tuer le père, c’est une manière de lui rendre hommage, et d’attirer l’attention sur soi. Chercher l'ombre de Picasso derrière cette mise en scène.

werners spies arroyo

2 min

Pour compléter, précisons que l'on sait par ailleurs que Duchamp considérait avec beaucoup de sympathie le mouvement pop mais aussi les nouveaux réalistes, en particulier Raysse et Arman ("très cultivé et extraordinaire"). Il se disait plutôt flatté d'être l'inspirateur de cette génération, même s'il ne voyait pas de ressemblance directe avec son propre travail.

Consulter l'article de Philippe Dagen dans art press 2, n°8

blogcs signature C Simeone
blogcs signature C Simeone
© Radio France - C Siméone

Textes Copyright Christine Siméone.

Photos Copyright Christine Siméone sauf indication autre.

Je rappelle que ce blog est largement consacré à Arman, au Nouveau Réalisme, et à toutes les formes d'art qui inclus l'objet comme matériau de création.

Au sujet d’Arman, le site historique

Remerciements à

Gilles Marsault, et Valeria Emanuele, au web de France Inter twitter.com/valeriae

Annelise Signoret , du service documentation de Radio France __

Sophie Raimbault, assistance du service Culture de la rédaction de France Inter