Publicité

Rugby/Champions Cup : le RC Auch, pépinière de champions d'Europe

Par
Le stade Jacques Fouroux qui a formé 4 finalistes de la Champions Cup
Le stade Jacques Fouroux qui a formé 4 finalistes de la Champions Cup
© Radio France - Fanny Lechevestrier

En rugby, pour la 6e fois de l'histoire, la finale de Champions Cup opposera deux clubs français : le Stade Toulousain, en quête d'une 5e étoile, et le Stade Rochelais, première finale de son histoire. Deux clubs qui ont un point commun : le Gers et le RC Auch, par où sont passés nombre de joueurs, dont Antoine Dupont.

France Inter vous emmène sur la route de la finale de la Coupe d’Europe de rugby 2021 avec, pour la 6e fois de l’histoire, deux clubs français qui s’opposeront ce samedi 22 mai, à Twickenham, à Londres. D’un côté le Stade Toulousain, en quête d’une 5e étoile, un record : de l’autre, le Stade Rochelais, première finale de Champions Cup de son histoire. Mais deux clubs qui ont un point commun, le RC Auch, par où sont passés de nombreux joueurs des deux équipes. Auch et le Gers, point de départ de notre voyage en terre d’ovalie.

"C'est un peu une vitrine pour nous et un plus pour les jeunes" (Philippe Ducousso, responsable de la formation du RC Auch)

Publicité

Auch, à quelque 80 kilomètres de Toulouse : c'est là que le Toulousain Antoine Dupont et les Rochelais Grégory Alldritt, Pierre Bourgarit, Pierre Aguillon ont fait leurs classes. Si vous passez par le stade Jacques-Fouroux, impossible d'ailleurs de l'ignorer : leurs photos et quelques Unes de journaux s'affichent sur les vitres du bureau du club, à l'entrée des vestiaires. Rien d'étonnant à cela, ce sont des exemples, nous explique Philippe Ducousso, responsable depuis 4 ans de la formation auscitaine : "C'est un peu une vitrine pour nous. Ils ont marqué de leur empreinte le RCA, c'est un passage fort, une sorte de détonateur pour cette formation, où l'on cherche depuis toujours à façonner des joueurs qui font du jeu, qui sont au service du jeu, et ils en sont aujourd'hui l'exemple. Il y a un côté panache, d'Artagnan, ici, mais toujours dans l'humilité et au service des autres__. C'est très dans la culture gersoise, tout cela. Et pour nos jeunes, de pouvoir un peu s'identifier à ces figures-là, c'est un plus" nous décrit l'ancien joueur de Toulouse, avant d'ajouter, avec fierté, "on a actuellement une génération de cadets, de U16, des joueurs qui ne sont pas encore des pépites, mais on sent qu'il va encore se produire quelque chose".

Philippe Ducousso, responsable de la formation du RC Auch, devant les Unes consacrées à Antoine Dupont
Philippe Ducousso, responsable de la formation du RC Auch, devant les Unes consacrées à Antoine Dupont
© Radio France - Fanny Lechevestrier

De jeunes joueurs qui, quand on les interroge entre deux exercices, ne cachent pas leur admiration pour leurs aînés. "Cela fait rêver", nous dit Matthis, 17 ans : "C_e sont vraiment des modèles, on aimerait tous être comme eux et réussir dans le rugby. Et c'est sûr que cela nous motive. Le rugby, c'est le talent mais aussi beaucoup de travail, ce sont des exemples pour nous_". D'ailleurs, au RC Auch, aucun n'a lâché, malgré les difficultés d'entraînement liées à la crise sanitaire, précise Philippe Ducousso. Tous motivés pour tenter de suivre leurs modèles.

Les jeunes du centre de formation du RC Auch à l'entraînement. Aucun n'a lâché durant le Covid
Les jeunes du centre de formation du RC Auch à l'entraînement. Aucun n'a lâché durant le Covid
© Radio France - Fanny Lechevestrier

Le secret de la formation gersoise? Le terroir

Mais la motivation de tous ces jeunes ne nous donne pas encore les clefs pour comprendre la réussite de la formation gersoise. Une réussite qui vient des structures mises en place, explique Philippe Ducousso : les structures sportives bien sûr, avec des partenaires financiers privés qui n'hésitent à investir dans la formation, il y a un encadrement, un accompagnement éducatif important également pour permettre de mener à bien le double projet sport et études. Mais Francis, fidèle supporter croisé au bord du terrain, intarissable concernant le RC Auch, nous donne la clef de la recette gersoise avec gourmandise : "Dans le Gers, la source est paysanne. C'est le terroir qui parle! C'est pour cela que les jeunes sont bons. Alldritt, il vient de Gimont, c'est la campagne. Ces jeunes, quand ils vont chez eux, ils coupent le bois, ils aident leurs parents à retourner la terre, à faire revenir les troupeaux. Et puis cela transmet des valeurs, ils sont humbles mais ce sont de grands et beaux joueurs! Nous, on est vachement fier de les voir, ce n'est que du bonheur", s'enthousiasme Francis. 

Le Président du RC Auch, Jean-Michel Justumus, touché par le soutien apporté pour le financement d'un mammographe
Le Président du RC Auch, Jean-Michel Justumus, touché par le soutien apporté pour le financement d'un mammographe
© Radio France - Fanny Lechevestrier

Les sacro-saintes valeurs du rugby, pas toujours galvaudées et qui existent encore quand on parle d'Antoine Dupont, Grégory Alldritt ou Pierre Bourgarit, nous dit aussi, un brin ému, le président du RC Auch, Jean-Michel Justumus, affairé à vendre des carrés de pelouse pour la bonne cause. C'est d'ailleurs l'exemple qu'il prend pour nous parler des champions du RC Auch, des joueurs qui, nous dit-il, sont toujours prêts à rendre service : "Là, ils ont tout de suite répondu à mon appel pour financer un mammographe pour l'hôpital de la ville. Ils m'étonnent car ils le font toujours de bon coeur. Antoine Dupont, c'est quand même l'un voire le meilleur numéro 9 du monde, c'est notre Neymar ou notre Messi à nous, dans le rugby. Et les voir venir, nous soutenir, on voit bien que leur état d'esprit est resté celui d'un club amateur, c'est un trait de caractère du Gers". Plus de 30000 euros ont ainsi pu être récoltés contre un bout de la pelouse du stade Jacques Fouroux. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Des effectifs à la hausse chez les jeunes du RC Auch 

Et pour Jean-Michel Justumus, même si le département du Gers ne compte plus aucun club en élite, cette finale de Coupe d'Europe, c'est un peu quelque part la victoire du rugby terroir : "C'est toute la formation des clubs gersois qui est mise à l'honneur avec cette finale, tous les éducateurs des écoles de rugby. C'est une belle récompense". Mais une fois de plus, ce qui le rend le plus fier et qui pour lui incarne les valeurs gersoises, c'est la fidélité des joueurs à leur club : "Ils continuent à venir! Greg Alldritt va voir des matchs. Ils viennent voir leurs anciens copains, leurs éducateurs, ils viennent incognito, pas du tout dans la représentation, ils sont extraordinaires", et de nous raconter les matchs passés dans le vent et le froid par Gregory Alldritt et Pierre Bourgarit pour assister à un match cadet. Et pour lui, tout cela rejaillit sur le club et son image :le RC Auch, en pleine reconstruction, a vu depuis 4 ans, les effectifs jeunes augmenter de 25%, alors que la plupart des clubs voyaient le nombre de leurs licenciés baisser. Et cela, pour le Président, c'est en grande partie grâce à l'image donnée par ses anciens pensionnaires.

Comme un symbole, ce samedi 22 mai, une grande journée de détection départementale est organisée au stade Jacques-Fouroux. A 17h45, il sera temps d'installer un écran géant pour que jeunes et éducateurs puissent regarder ensemble la finale de Champions Cup.