Publicité

Ségur de la santé : nouvelles revalorisations salariales pour les soignants

Par
Une infirmière dans le département pneumologie de l'hôpital de Carcassonne, le 1er décembre 2020
Une infirmière dans le département pneumologie de l'hôpital de Carcassonne, le 1er décembre 2020
© AFP - IDRISS BIGOU-GILLES

Après avoir accordé, en juillet 2020, une revalorisation de 183 euros nets à tous les personnels de la fonction publique hospitalière dans le cadre du Ségur de la santé, l'exécutif annonce ce lundi 12 avril un second volet. Il concerne les paramédicaux qui verront leurs carrières revalorisées.

Olivier Véran, le ministre de la Santé l’a annoncé ce lundi après-midi aux intéressés. L’exécutif va revaloriser les carrières de tous les personnels paramédicaux des hôpitaux : les infirmiers, les aides soignants, les kinés, les manipulateurs radio, les orthophonistes, les ergothérapeutes. La mesure concerne 500.000 personnes en tout, pour un budget de 740 millions d'euros par an et une mise en œuvre des le mois d'octobre prochain.

Une hausse des salaires

Concrètement, la grille des salaires va s'améliorer. En plus des 183 euros mensuels déjà obtenus, cette nouvelle revalorisation permettra d'atteindre à plusieurs étapes d'une carrière des montants symboliquement plus élevés. Un infirmier de soins généraux par exemple, ni spécialiste ni cadre de santé, touchera en fin de carrière un salaire net de 3.398 euros contre 2.863 aujourd'hui. La différence, qui s'élève à 536 euros se décompose en 183 euros de revalorisation générale plus 353 euros liés à cette révision des grilles. 

Publicité

De la même façon, un aide soignant touchera 651 euros de plus en fin de carrière, le kiné 571 euros, le cadre de santé 394 euros. Le coup de pouce, sera visible des le début de carrière, après un an d'exercice. L'infirmier touchera 2.026 euros net par mois contre 1.736 euros actuellement.

Le nerf de la guerre

Rendre les métiers de l’hôpital attractifs, en plein cœur de la pandémie de Covid-19, est d’autant plus incontournable. La question du salaire était au centre des discussions l’an passé lors du Ségur de la Santé, du nom de l'avenue du ministère de la Santé où était organisé cette vaste consultation. En juillet 2020, un accord entre trois syndicats majoritaires et le gouvernement sur la revalorisation de 183 euros net. Elle est d’ailleurs versée à tous les personnels de la fonction publique hospitalière, y compris les administratifs depuis le mois de décembre. Un million et demi de personnes sont concernées pour une enveloppe globale de huit millions d’euros.