Publicité

Sherlock Holmes est le personnage le plus interprété au cinéma

Bela Lugosi in Dracula (1931)
Bela Lugosi in Dracula (1931)
© - Tom Simpson

Le cinéma a ses traditions, ses habitudes, ses exceptions, et des tas de curiosités que Sébastien Leroux, auteur des Petites curiosités du cinéma aux Editions François Bourin.

En amoureux attentif, il nous rappelle par exemple que les fauteuils sont rouges au cinéma, comme ils l'ont toujours été au théâtre car c'est dans les théâtres qu'on a dabord projeter des films. Le bleu, qui était la couleur de la monarchie, arrive aujourd'hui à s'immiscer dans les salles obscures.

Publicité

Si Cendrillon est l'histoire la plus adaptée au cinéma, et Shakespeare l'auteur le plus montré, c'est Sherlock Holmes qui arrive en tête des personnages les plus interprétés, avec plus de 200 films pour le cinéma et la télévision.

Ce personnage de détective a été inventé en 1886 par Sir Arthur Conan Doyle. Il est talonné par Dracula , que l’on doit à Bram Stoker, avec près de 200 adaptations, tous genres confondus. On retiendra notamment le film réalisé par Tod Browning en 1931, avec Béla Lugosi dans le rôle-titre. Tarzan avoisine quant à lui les 100 films. L’homme-singe, créé en 1912 par Edgar Rice Burroughs, inspire encore les studios, puisqu’il a fait l’objet d’une adaptation par Walt Disney Pictures en 1999.

In Les petites curiosités du cinéma , Jean-Sébastien Leroux, Editions François Bourin, 2014, 154 p

Avec Sophie Collombet de la Bibliothèque de Radio France