Publicité

Sivens : une vingtaine de lycées bloqués à Paris

Une vingtaine de lycées parisiens étaient bloqués jeudi matin par des élèves qui ont répondu à l'appel notamment du Mouvement inter-luttes indépendant les invitant à manifester en hommage à Rémi Fraisse, tué sur le site du barrage de Sivens.

À 9h30, une vingtaine de lycées étaient bloqués dont "cinq ou six totalement et le reste avec des barrages filtrants", précise le rectorat de Paris. Le même appel à mobilisation "contre les violences policières" invitait les lycéens à se rassembler à 11 heures place de la Nation.

Publicité

Selon des photos circulant sur les réseaux sociaux, les accès aux établissements ont été obstrués à l'aide de mobilier urbain ou de poubelles et des messages mentionnant le militant écologiste tué par une grenade de gendarmerie il y a une dizaine de jours étaient placardés sur les portes.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

► ► ► LIRE AUSSI | Sivens : vers un compromis ?

Un fumigène a été jeté devant le lycée Claude-Bernard, dans le XVIe arrondissement, d'après le rectorat, qui ne fait état d'aucun autre incident. Samedi, de violents affrontements avaient émaillé les marches organisées à la mémoire du militant de 21 ans à Nantes et Toulouse notamment.