Publicité

Spotify, Deezer, Apple : toujours plus de rappeurs que de rappeuses dans les artistes les plus streamés

Par
La rappeuse Chilla fait partie des artistes mises en avant par la plateforme Spotify pour promouvoir les femmes dans le rap
La rappeuse Chilla fait partie des artistes mises en avant par la plateforme Spotify pour promouvoir les femmes dans le rap
© AFP - Charly TRIBALLEAU

Les principales plateformes de streaming musical dévoilent, comme chaque fin d'année, leurs palmarès. La tendance s'observe et se confirme : les artistes de rap, et pour l'immense majorité, des hommes, sont en tête des streams. Jul, Ninho et Gazo trustent les classements.

D'une année sur l'autre, il y a, au final, assez peu de surprise. La tendance se confirme à chaque fois, sur les plateformes de streaming, les artistes de rap (et plus globalement des dites "musiques urbaines") règnent en maîtres. Les rétrospectives proposées cette semaine par les grandes plateformes de streaming à l'approche de la fin de l'année le prouvent à nouveau.

Jul, Ninho et Alonzo dans les tops

Spotify, Deezer et Apple Music ont révélé leurs palmarès de l'année (décembre exclu, donc) cette semaine, en même temps qu'ils proposent à chacun et chacune de découvrir son propre classement. Et à quelques écarts près, ce sont les mêmes artistes et les mêmes chansons que l'on retrouve en tête des tops : sur Spotify par exemple, Jul explose les records. "C'est la deuxième année consécutive que Jul est l'artiste le plus écouté ; il a dépassé les cinq milliards de streams, tous albums confondus, il y a quelques jours sur Spotify", explique Nicolas du Roy, directeur culture & éditorial chez Spotify. Même résultat sur Deezer, où Jul est l'artiste le plus streamé.

Publicité

C'est le rap français qui s'en sort le mieux : sur Spotify par exemple, sur les dix artistes les plus écoutés, neuf sont français. Avec "Jefe", Ninho obtient la palme de l'album le plus streamé, toutes plateformes confondus – et le titre eponyme se dispute le statut de chanson la plus streamée avec "Tout va bien" de Alonzo (sur lequel Ninho, ainsi que Naps, apparaissent aussi). "Cela signifie d'une part que l'esthétique rap est très variée, d'autre part qu'on a un public encore très jeune", analyse Nicolas du Roy.

Mais selon lui, les prochaines années pourraient voir les tendances bousculées car le public se diversifie : "On voit aussi des artistes de pop plus adulte et des artistes de variété française arrivent dans les tops, à mesure que les publics plus adultes (les 35 ans et plus) adoptent Spotify et écoutent les artistes qu'ils aiment."

Rosalia, Angèle, Dua Lipa et Aya Nakamura chez les femmes… mais loin du top 10

Outre l'omniprésence du rap, on trouve aussi celle des artistes masculins. Aucun top 10 (artistes, albums, titres) sur aucune des trois plateformes (Apple Music, Spotify, Deezer) ne compte d'artistes femmes, à l'exception de la chanteuse Rosalia, dont la chanson "La fama" est le neuvième titre le plus écouté sur Deezer. "Aujourd'hui, le genre le plus consommé c'est le rap, qui est un genre dominé par les hommes. Tant qu'il n'y aura pas assez de role models, des rappeuses à succès, il y aura un petit chemin à parcourir", analyse Julie Beherec, directrice du programme Equal de Spotify, destiné à promouvoir les femmes artistes.

Mais là aussi, la situation n'est pas forcément irrémédiable : "Aux États-Unis, il y a des rappeuses comme Cardi B qui sont très identifiées et très populaires. En France, on a un vivier de rappeuses qui commencent à se faire entendre, mais pas encore de rappeuse superstar en France", explique Julie Beherec, qui cite des rappeuses comme Le Juiice ou Chilla. Ce sont toutefois, pour l'heure, des artistes pop qui sont dans les classements : chez Spotify, l'artiste femme la plus écoutée est Angèle, suivie par Dua Lipa, Aya Nakamura et Rihanna.