"Starmania" par Thomas Jolly : le célèbre opéra-rock n'a pris aucune ride selon Le Masque !

Publicité

"Starmania" par Thomas Jolly : le célèbre opéra-rock n'a pris aucune ride selon Le Masque !

Par
"Starmania" : le célèbre Opéra-rock créé par Michel Berger et Luc Plamondon, remis sur scène par Thomas Jolly a conquis Le Masque & la plume
"Starmania" : le célèbre Opéra-rock créé par Michel Berger et Luc Plamondon, remis sur scène par Thomas Jolly a conquis Le Masque & la plume
- La Seine Musicale

En 1979, la célèbre comédie musicale de Luc Plamondon et Michel Berger a révolutionné le genre en France. Quarante ans après, le légendaire Opéra-rock d'anticipation, aux tubes mythiques est réadapté par Thomas Jolly, et a totalement conquis les critiques du Masque & la Plume.

La pièce résumée par Jérôme Garcin

C'est le retour à la scène musicale sur l'île Seguin, et jusqu'au 29 janvier, du légendaire opéra-rock de Michel Berger et Luc Plamondon, que met en scène le très shakespearien Thomas Jolly, directeur du Centre dramatique d'Angers. 43 ans après sa création, c'était en 1979. Revoici l'histoire d'un monde où l'Occident n'est plus qu'un seul pays dont la capitale monopolice est terrorisée par la bande des étoiles noires menée par un génie Johnny Rockfort et son ennemi juré, Zéro Janvier, ce milliardaire raciste, candidat à la présidence de l'Occident qui base sa campagne sur le retour à l'ordre et l'édification d'un nouveau monde.

Starmania est un opéra-rock vraiment d'anticipation par certains aspects, très visionnaire dont tous les titres sont devenus des tubes : "Les uns contre les autres", "Le monde est stone", "Un garçon pas comme les autres (Ziggy)"… Spectacle chorégraphié et signé Sidi Larbi Cherkoui, la direction musicale Victor le Masne, des costumes très chics de Nicolas Ghesquière et des chanteuses et chanteurs jusqu'alors totalement ou presque inconnus.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Armelle Héliot l'a trouvée "extraordinaire" !

La critique théâtre pour Le Quotidien du médecin avait assisté à la première mouture de Starmania de 1979. Depuis, elle a toujours eu une tendresse profonde pour cet ouvrage, notamment pour l'art de la mélodie de Michel Berger extraordinairement bien remise en scène par Thomas Jolly : "Celui-là, je l'ai trouvé extraordinaire, qui repose sur un travail de lumière absolument extravagant qui emporte tout l'espace énorme de la scène musicale. Il dirige absolument très bien tous ces jeunes inconnus. C'est très bien chanté avec un très bon orchestre. J'ai retrouvé tout ce que j'aime en Thomas Jolly. Cette capacité à donner une homogénéité à quelque chose qui pourrait partir dans tous les sens. J'ai trouvé extraordinaire le côté visionnaire de certains thèmes, que ce soit l'écologie, que ce soit les grandes villes, la solitude, le terrorisme".

Vincent Josse salue "beaucoup d'intelligence et de talent"

Malgré un récit que Vincent Josse juge un peu trop compliqué, le tout est transcendé par la permanence des thématiques avec notre présent, les grandes chansons et une excellente scénographie : "Une chose que je trouve encore plus intéressante dans les thématiques qui rejoignent ce qu'on vit, est le narcissisme de chacun. Ils n'ont tous qu'une envie : c'est d'être connu, de rencontrer la gloire. Cela ressemble à notre société, malgré une histoire un peu complexe à comprendre.

Ce n'est pas une grande comédie musicale en soi, mais elle est magnifiée par de très grandes chansons. Même si ce n'est pas ce qu'il y a de mieux écrit dans l'histoire de la comédie musicale, peu importe, on est complètement emporté par Thomas Jolly ! Et par le respect de l'histoire et puis cette mémoire qui est devant nous, contemporaine, avec des lumières aussi brillantes. Il y a un vrai ballet des caméras. Sidi Larbi Cherkaoui intègre au récit ses danseurs d'une manière très épurée, très maline, très intelligente".

Fabienne Pascaud : "un spectacle magnifique mais dont le récit laisse à désirer…"

"J'ai trouvé la mise en scène épatante, avec ce côté tragique qui est tout à fait plausible, mêlant la tragédie, la science fiction, le réalisme… Il sait mêler tous les genres, mais la mise en scène est tellement virtuose, somptueuse qu'on se rend compte de la fragilité de l'œuvre, étalée sur 3 heures, avec un entracte d'une demi-heure, qui lui donne une dimension qui nous laisse floués.

Le spectacle est magnifique. Tout est formidable, mais j'ai ressenti pas mal de réticences sur l'œuvre elle-même à la sortie".

"Malgré une histoire moyenne", pour Jacques Nerson "ça n'a pas pris une ride !"

Ce n'est pas l'histoire qui compte selon le critique de L'Obs, avec une mise en scène aussi magnifique, le récit est lui-même transcendé par l'ensemble : "Cette musique très vieille n'a pas pris une ride, alors que c'est pourtant très vieux ! Ça nous change vraiment de beaucoup de sirops qu'on entend dans les comédies musicales actuelles. Ici, toutes les chansons sont remarquables. Certes, je ne trouve pas que le livret soit si extraordinaire que ça, mais l'histoire on s'en fout un peu, car la mise en scène est tellement belle que ça passe magnifiquement bien !

J'ai aussi été un tout petit peu déçu par les voix que je n'ai pas trouvées suffisamment à la hauteur des créateurs".

La pièce

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume

"Starmania" de Michel Berger et Luc Plamondon par Thomas Jolly

8 min

Toutes les informations et réservations sur le site de la Seine musicale

Toutes les autres critiques de pièces de Théâtre du Masque et la Plume sont à retrouver ici.