Publicité

Supporters sans masque, stades pleins : quand les Chinois découvrent que le reste du monde vit avec le Covid

Par
Les fans du Maroc dans les tribunes pendant le Mondial 2022, au Qatar.
Les fans du Maroc dans les tribunes pendant le Mondial 2022, au Qatar.
© Maxppp - Noushad Thekkayil

En regardant les matchs de la coupe du monde à la télévision, les Chinois découvrent les stades pleins de spectateurs, sans masques, alors que leur pays applique toujours des restrictions sanitaires très sévères. Les critiques se multiplient sur les réseaux sociaux.

Véritable décallage. La Chine est confrontée à une sérieuse reprise de l'épidémie de Covid et les autorités imposent à nouveau des restrictions très sévères, entre confinements, fermetures de centres commerciaux et d’écoles. Et la population exprime désormais très clairement son incompréhension et sa colère, notamment depuis le début de la coupe du monde de football au Qatar. Les Chinois se rendent compte que le reste du monde parvient à vivre avec le virus, alors que la Chine, elle, a fait le choix contraire.

"La Chine sur la même planète que la Qatar ?"

Les Chinois sont de grands fans de football. Alors depuis le début du Mondial dimanche, ils sont des centaines de millions à regarder les matchs de la Coupe du monde chaque soir. Et ce qu’ils voient sur leurs écrans de télévision les interpellent beaucoup : des stades remplis de spectateurs, sans masques et sans restrictions sanitaires imposées.

Publicité

Ces images, d’une vie normale, qu'ils n'ont pas connue depuis des mois, ont choqué et poussé des internautes chinois à réagir sur les réseaux sociaux pour faire part de leur incompréhension et de leur colère. "Certains assistent en personne et sans masque aux matchs de la Coupe du monde, alors que d'autres sont confinés chez eux depuis un mois, sans pouvoir mettre un pied dehors", constate par exemple un habitant de la province du Guangdong sur le réseau social Weibo.

4 min

Le Comité national de la santé interpellé sur les réseaux

Depuis le début de la semaine, un message est particulièrement devenu viral sur les réseaux sociaux, posté sous la forme de dix questions simples posées au Comité national de la santé chinois : "Pourquoi la Chine ne suit pas les autres pays dans le monde qui se sont libérés du Covid ?", peut-on notamment lire. Ou encore, "pourquoi des villes et des provinces comme le Xinjiang ont été confinées pendant plusieurs mois ? Les tests massifs sont ils utiles ? Pourquoi autant de restrictions pour si peu de morts ? La Chine est elle sur la même planète que la Qatar ?"

Ce message adressé au comité national de la santé a été massivement censuré, mais les internautes ont continué de le diffuser. Les matches de la Coupe du monde eux, sont toujours retransmis en direct dans le pays. La télévision chinoise (CCTV), habituée à éviter les sujets sensibles, n’avait visiblement pas prévu cette contestation de la politique zéro Covid, à cause d'un Mondial de football qui se déroule à des milliers de kilomètres du pays.

Un pays entêté et empêtré

Mégalopoles confinées, restaurants et écoles fermés à Pékin : après avoir semblé lâcher du lest, les autorités chinoises repartent ces derniers jours de plus belle dans leur politique zéro Covid, malgré ses effets dévastateurs pour l'économie. Dernière grande puissance à persister dans cette stratégie face au Covid, la Chine semble désormais dans l'impasse tandis que monte la grogne populaire. Dans la population chinoise, l'agacement se fait effectivement sentir. Récemment, des centaines d'habitants à Canton, dans le Sud du pays, ont affronté les forces de l'ordre après le prolongement d'un confinement.