"Ticket to Paradise" : Julia Roberts et Georges Clooney pour le meilleur et pour le pire…

Publicité

"Ticket to Paradise" : Julia Roberts et Georges Clooney pour le meilleur et pour le pire…

Par
Julia Roberts et George Clooney dans "Ticket To Paradise" (2022)
Julia Roberts et George Clooney dans "Ticket To Paradise" (2022)
- Universal Studios

Le réalisateur de "Mamma Mia ! Here We Go Again" réunit les deux acteurs vedettes d'Hollywood dans une comédie loufoque. Georges Clooney et Julia Roberts forment un couple séparé prêt à tout pour dissuader leur fille de céder au coup de foudre. Verdict chez Le Masque : une comédie calamiteuse…

Le film résumé par Jérôme Garcin

Ol Parker réunit Julia Roberts et George Clooney dans une comédie où les deux acteurs forment un couple divorcé depuis 25 ans. Ils se retrouvent après tout ce temps parce qu'ils veulent saboter le mariage de leur fille (Kaitlyn Dever), qui compte bien épouser, à Bali, un cultivateur d'algues qu'elle vient de rencontrer. Est-ce qu'il fallait vraiment que ça dure 1h45…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

"Une comédie loufoque" comme les adore Camille Nevers !

La critique pour Libération s'est d'ailleurs surprise elle-même tant, au départ, elle n'attendait vraiment rien de ce film, jusqu'à ce que, progressivement, elle tombe sous le charme de cette comédie "screwball" comme elle les adore ! "On est sur une plage, sur une île paradisiaque et tout cela est ponctué de bons sentiments. Quand bien même on pourra dire à quel point c'est nian-nian, bluette, moi j'ai été convaincue par ces bons sentiments portés à l'écran par ces deux comédiens virtuoses. Avec un tel casting, j'ai l'impression d'être dans un concert de musique classique et de voir deux premiers violons en train de dérouler leur virtuosité. Je suis épatée ! Même les seconds rôles sont tous magnifiques. Aucun n'est vraiment sacrifié. Même le bellâtre, amant de Julia Roberts, est très bien, très touchant bien que totalement ridicule.

Publicité

Moi qui suis une très très grande fan de la comédie loufoque, avec des dialogues très très rapides, il y a ici une continuité et, en même temps, des ruptures de ton entre des personnes de deux générations différentes, sur fond de décor paradisiaque, ça fonctionne, c'est une vraie comédie !"

Eric Neuhoff ne l'a pas vu…

Et, en général, quand le journaliste du Figaro Magazine ne regarde pas un film au cinéma, ça en dit long !

"Le film calamiteux" par excellence selon Michel Ciment

Le critique de la revue Positif s'est tellement ennuyé, que selon lui le scénario est digne des plus mauvais films hollywoodiens qu'on pouvait voir à l'époque : "Il faut que je retourne voir ce film, car j'ai dû manquer quelque chose… C'est un film calamiteux cette comédie du remariage que le cinéma hollywoodien a porté aux nues avec bien sûr tous ces films magnifiques des années 1930 et 1940.

Sauf que là, le meilleur du film, c'est ce qui se passe en Californie, avec ce couple qui se déteste après cinq ans de mariage, qui a divorcé et qui se lance constamment des piques. C'est à peu près le seul moment où il y a un peu de qualité d'interprétation. Mais, ensuite, le voyage à Bali pour le mariage de leur fille, le côté retrouvailles, j'ai trouvé ça poussif et manquant totalement de rythme, sans compter tous les clichés exotiques attachés à Bali".

Pour Xavier Leherpeur, c'en est trop…

Le chroniqueur pour France Inter n'en pense pas moins car, lui, a constamment cherché sans les trouver les moments de cinéma, ensevelis par une avalanche de clichés systématiques : "Tant qu'ils n'ont pas pris l'avion, qu'ils sont à l'aéroport (et en première classe), ça va ça passe. Mais une fois qu'on rencontre les parents du jeune Balinais, on sombre dans la caricature. Quand bien même les deux divorcés s'écharpent et se détestent, il faut quand même un peu de morale dans tout ça. car c'est le type de film où, à la fin, on va forcément être ébahi par la beauté de ce paysage sans avoir réfléchi sur la réalité de cette civilisation locale. Il faut dire que quand on est américain, c'est beaucoup plus facile d'y vivre que quand on est balinais d'origine…

Sans compter le secret du jeu de Julia Roberts que je crois avoir découvert… (D'ailleurs en disant ça on est proche de l'oxymore…). Même en second plan, quand elle sourit, on a l'impression qu'elle est en premier plan ! Pourquoi est-ce que Ol Parker n'a pas engagé son épouse Thandiwe Newton ?"

Le film

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume :

"Ticket to Paradis" d'Ol Parker

5 min

► Toutes les autres critiques de films du Masque et la Plume sont  à retrouver ici