Publicité

UMP : Sarkozy menace

Nicolas Sarkozy continue de faire pression sur les deux combattants pour la présidence de l’UMP.

L’ancien chef de l’Etat a demandé à François Fillon et Jean-François Copé de trouver une solution à la crise de l'UMP avant mardi, faute de quoi il dira publiquement que les deux hommes sont "disqualifiés" pour diriger le part, selon AFP.

Publicité

Au lendemain de son déjeuner avec Jean-François Copé, l’ancien chef de l'État a demandé à François Fillon de se mettre d’accord avec son adversaire dans les plus brefs délais.

Même pression sur Jean-François Copé, qui aurait demandé à Nicolas Sarkozy plus de temps et proposé dimanche soir au plus tard pour faire un pas vers François Fillon, selon Le Figaro.

Au treizième jour de la crise ouverte à l'UMP, Nicolas Sarkozy, trouve que la situation a assez duré et que chacun des deux rivaux doit faire un pas vers l'autre.

Nicolas Sarkozy a donné quatre jours à François Fillon et Jean-François Copé pour trouver une porte de sortie.

Mardi, se tient à l’Assemble nationale la conférence des Présidents de groupe. Si François Fillon y participe, il entérine de fait la création de son nouveau groupe, ce dont Nicolas Sarkozy ne veut pas.

Les explications d’Annaïg Haute

Inter soir 19h - Sarkozy -> UMP 19h Haute

51 sec

Depuis deux semaines, les deux hommes semblent prêts à toute mettre en ouvre pour mettre la main sur l'UMP. La guerre des tranchées est figée à coup de groupe parlementaire dissident ou de nouveau refus, cette fois, de référendum.

Rien n'y a fait pour l’instant. Ni l'intervention du brièvement médiateur Alain Juppé, ni celle de Nicolas Sarkozy. Jusqu’à aujourd’hui du moins.