Publicité

Un seul vaccin contre le Covid et la grippe : pourquoi cette technologie est développée par les laboratoires

Par
Des employés testent les procédures de fabrication d'un vaccin à ARN messager contre le Covid-19 à Marburg, en Allemagne, en mars 2021.
Des employés testent les procédures de fabrication d'un vaccin à ARN messager contre le Covid-19 à Marburg, en Allemagne, en mars 2021.
© AFP - Thomas Lohnes

Les laboratoires pharmaceutiques travaillent en ce moment à la fabrication d'un vaccin permettant de protéger à la fois contre le Covid-19 et contre la grippe. On vous explique pourquoi.

Un seul vaccin pour protéger contre le Covid et contre la grippe. Les laboratoires Pfizer/BioNTech, Moderna et Novavax ont tous lancé ces derniers jours des phases de tests sur des vaccins censés protéger de ces deux maladies respiratoires en même temps.

En pleine campagne de vaccination contre la grippe, en parallèle de celle du rappel pour le Covid pour les personnes fragiles, un vaccin unique semble être un instrument utile à l'avenir, selon les spécialistes. D'après eux, ces nouveaux vaccins seront disponibles au plus tôt dans deux ans.

Publicité

Des vaccins compatibles

Pour le professeur Mathieu Molimard, chef du service de pharmacologie au CHU de Bordeaux, ces recherches sont une bonne nouvelle. Cette avancée n'est pas une surprise puisque les spécialistes ont déjà démontré qu'il est possible de recevoir, le même jour, un vaccin contre la grippe et un vaccin contre le Covid. "Il n'y a pas de problème d'interactions en termes immunitaires", explique le professeur Molimard.

Gagner en efficacité avec l'ARN messager

Coupler les deux vaccins en un seul va être possible puisque depuis quelques temps, les laboratoires développent des vaccins contre la grippe à ARN Messager, une technologie déjà utilisée dans les vaccins contre le Covid. Cette nouveauté doit permettre d'améliorer le vaccin contre la grippe. Actuellement, "il n'est pas très efficace mais là, en fonctionnant avec une technologie à ARN Messager, on va pouvoir avoir une production de protéines peut-être de meilleure qualité et on espère avoir une réponse immunitaire qui sera supérieure", indique le professeur Molimard. L'ARN messager permet de commander aux cellules humaines de fabriquer des protéines présentes dans le virus afin d'habituer le système immunitaire à le reconnaître et à le neutraliser.

Un vaccin deux-en-un plus pratique

Un vaccin au lieu de deux, l'idée séduit aussi par son aspect pratique. "Le fait d'avoir des vaccins couplés va permettre d'améliorer grandement la couverture vaccinale", relève le professeur Jean-Daniel Lelièvre, chef du service immunologie à l'hopital Henri-Mondor de Paris. Aujourd'hui, "les gens sont obligés de revenir deux fois pour avoir des vaccins, ce qui induit une certaine lassitude. Donc coupler les vaccinations, on sait que c'est une très bonne chose."