Publicité

Un vieux buffet mis en vente 70 euros sur Leboncoin était en fait signé du célèbre designer Jean Prouvé

Par
Le buffet a finalement été vendu aux enchères samedi pour 70 500 euros
Le buffet a finalement été vendu aux enchères samedi pour 70 500 euros
- Nabécor Enchères

C'est une histoire hors du commun : celle d'un couple qui voulait vendre son vieux buffet à 70 euros sur Leboncoin. Ce meuble, conçu par le designer Jean Prouvé, a finalement été acheté aux enchères, samedi dernier à Nancy, pour la somme de 70 500 euros.

L'histoire commence de manière assez banale près de Nancy. Un couple veut se débarrasser de vieux meubles qui encombrent sa maison familiale, avant de la vendre. Il y a notamment un buffet qui traîne dans le garage et sert à ranger des outils. Les propriétaires décident de le mettre en vente à 70 euros sur le site Leboncoin. Mais face aux nombreuses demandes d'acheteurs potentiels prêts à faire des offres au-dessus du prix demandé, le couple s'interroge. Il contacte alors Pierre Perrin, commissaire-priseur à Nancy, pour faire expertiser ce bahut en tôle d'acier. "Ils m'ont envoyé la photo du buffet puis je suis allé rapidement chez eux", raconte Pierre Perrin. "Je leur ai confirmé que c'était une création de Jean Prouvé d'un intérêt considérable. Je leur ai dit tout de suite que ce meuble valait entre 30 000 et 50 000 euros".

Un meuble d'avant-garde

Les propriétaires n'en reviennent pas : ils avaient donc une pièce de collection au fond de leur garage. Fabriqué en série après la Seconde guerre mondiale, ce buffet a en effet été conçu par Jean Prouvé, célèbre architecte et designer du XXème siècle, dont les créations sont aujourd'hui très prisées pour leur côté avant-gardiste. "C'était avant tout un ingénieur", explique Jean Perrin. "Il a utilisé des tôles d'acier qu'il pliait pour obtenir la forme voulue ; ça permettait d'avoir un mobilier très solide et léger. Jean Prouvé a développé cette technique qui montre son génie de création. L'histoire a reconnu toute sa modernité a posteriori". Aujourd'hui, certaines pièces rares de Jean Prouvé sont estimées à plus d'un million d'euros.

Publicité

Le couple de Meurthe-et-Moselle avait récupéré ce buffet par hasard chez la veuve d'un voisin qui travaillait au sein de l'entreprise Studal, une filiale de l'Aluminium français, actionnaire des ateliers de Jean-Prouvé dans les années 1950. "Après le décès de son mari, la veuve a proposé à ses voisins de venir chercher un meuble ou un objet dans sa maison", raconte Pierre Perrin. "Ils ont choisi ce buffet qui avait l'air solide et pratique pour ranger plein de choses."  Un choix qui s'est avéré judicieux.

Les propriétaires ont chaleureusement remercié le commissaire-priseur. Grâce à lui, leur vieux buffet a finalement été acheté aux enchères par un Américain qui a déboursé la coquette somme de 70 500 euros. Mille fois plus que le prix de vente initial sur Leboncoin.