Publicité

Vaccinés mais encore presque toujours masqués, préconise le Haut Conseil de santé publique

Par
Peut-on se passer du masque lorsque l'on est vacciné ?
Peut-on se passer du masque lorsque l'on est vacciné ?
© AFP - Hans Lucas / Frédéric Scheiber

Vous êtes vacciné et avec l'été qui approche, rêvez de tomber enfin le masque... Possible mais sous certaines conditions pour le Haut conseil de santé publique.

C'est la prudence qui prime dans cet avis. Pour le Haut conseil de santé publique (Le HCSP), les vaccinés, entre eux, peuvent baisser le masque à l'intérieur, à condition d'avoir bien reçu les deux doses, c'est à dire un schéma vaccinal complet. Mais ce n'est pas la grande libération pour autant, le Haut conseil continue de recommander une distance, un maximum de six personnes, et si possible de garder les fenêtres ouvertes, c'est encore mieux.

On ne sait pas encore évaluer le risque de contamination par une personne vaccinée

Si dans cette petite assemblée se trouve quelqu'un d'âgé, qui présente des facteurs de comorbidité, ou qui n'a reçu qu'une seule dose et est donc encore à risque, le masque doit retrouver sa place sur le visage, explique le Professeur Didier Lepelletier, co-président du groupe de travail permanent Covid-19 au sein du Haut Conseil de la santé publique : "On manque de données scientifiques consolidées sur le fait que lorsque je suis correctement vacciné, je puisse être encore porteur du virus et transmettre. C'est pour cela que le risque est faible, mais il n'est pas nul."

Publicité

Cet impact de la transmission est encore incertain, notamment avec l'apparition des nouveaux variants. Le Haut conseil conseille d'ailleurs de "promouvoir des études de suivis cliniques et microbiologiques" des personnes ayant reçu les deux doses de vaccin, "pour évaluer le risque individuel d'infection par exposition à des personnes infectées ainsi que le risque de transmission en tenant compte des différents variants".

À l'extérieur, dans des lieux publics, le port du masque continue d'être recommandé, tout comme l'ensemble des gestes barrière.

Les "deux doses" et les autres...

Donc, pour les les personnes vaccinées, on peut dire que ça ne change pas fondamentalement les rapports avec les autres, sauf dans les membres de la communauté des deux doses. Ils sont à ce jour 5 millions 691 000 et on compte un peu plus de 14 millions de personnes qui ont bénéficié d'une première injection.

Le HCSP préconise des "campagnes de communication pédagogique à destination des citoyens vaccinés pour leur expliquer l'importance des mesures barrières, même en étant vaccinés" et prévoit la reprise progressive d'une vie sociale et économique dans la seconde partie de l'année 2021, grâce à l'intensification de la campagne vaccinale.