Publicité

ZEvent 2022 : la Fondation GoodPlanet se retire du prochain marathon caritatif sur fond de polémique

Par
Des streamers lors de l'édition 2019 du ZEvent
Des streamers lors de l'édition 2019 du ZEvent
© AFP - SYLVAIN THOMAS / AFP

Face aux critiques entourant le choix de la Fondation GoodPlanet, taxée de greenwashing, pour bénéficier des dons récoltés lors du marathon caritatif de streamers Twitch, l'organisation du ZEvent a fait le choix de changer de mode de sélection de l'association.

C'est l'un des grands évènements caritatifs tous les ans depuis 2016, récoltant plus de 10 millions d'euros en 2021 pour l'association Action contre la faim, mais son édition 2022 a bien faillit faire pschitt. Depuis le 4 juillet et l'annonce de la nouvelle édition du ZEvent du 9 au 11 septembre prochain, une polémique a grandi autour du choix de l'association qui bénéficiera des fonds récoltés par le marathon caritatif de streamers français sur Twitch, la Fondation GoodPlanet.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

L'association présidée par Yann Arthus-Bertrand a été accusée ces derniers jours, par des internautes de la communauté du ZEvent ainsi que par de grands streamers, de "greenwashing". Samedi, la Fondation GoodPlanet a décidé en conséquence d'annoncer son retrait du projet. Les organisateurs du ZEvent quant à eux revoient le fonctionnement et appellent au vote pour choisir cinq associations bénéficiaires des dons. Un lien pour choisir a été mis en ligne ce dimanche.

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

#goodplanetgate

"Pour nous, cet évènement représentait une opportunité unique de démultiplier notre action environnementale et sociale, en profitant aux dizaines d'ONG de terrain avec lesquelles nous travaillons au quotidien", détaille Albane Godard, directrice Générale de la Fondation GoodPlanet, dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux. L'association pouvait effectivement espérer récolter de gros dons lors de l'évènement, puisque tous les ans l'ensemble de l'argent récolté par les streamers auprès de leur communauté est donné à une association, une cause.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Mais les méthodes ont tout de suite été critiquées sur les réseaux sociaux par de nombreux internautes pour qui l'association à soutenir était un mauvais choix fait par les organisateurs. Un hashtag #goodplanetgate est rapidement apparu ainsi qu'un fichier Google Doc intitulé "La vérité sur la Fondation GoodPlanet". Il y est notamment détaillé le fait que Yann Arthus Bertrand a bénéficié de fonds du Qatar pour financer son film Home en 2009 et qu'il a apporté son soutien à l'organisation par le pays du prochain mondial de football.

Il est aussi reproché à l'association d'être financée par BNP Paribas, Société Générale ou encore Total ou encore d'avoir certains dirigeants de ces entreprises dans la direction de l'association. Autrement dit, GoodPlanet permettrait à ces sociétés, dont l'activité participe à l'augmentation des gaz effet de serre, de faire du greenwashing, selon ses détracteurs. Des critiques dont l'association a tenté de se défendre ces derniers jours, assurant s'engager "chaque jour depuis 17 ans" sur le sujet de l'écologie, mais avec "une manière d'y arriver" qui "ne fait pas consensus", reconnaît elle-même Albane Godard, et qui consiste selon ses mots "à embarquer un maximum d'acteurs dans la transition écologique".

"La cause de mérite pas de souffrir de polémiques inutiles"

Se priver d'une partie des spectateurs de l'évènement n'était que le premier problème, puisque plusieurs gros streamers ont ensuite fait savoir qu'ils ne participeraient finalement pas au ZEvent 2022. Les streamers Arkunir et Maghla ont annoncé leur retrait précisément en raison du choix de l'association. Le marathon caritatid pouvait alors espérer des dons bien inférieurs aux précédentes années, faute de mobilisation.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Malgré les tentatives d'explications de la Fondation GoodPlanet, et du créateur de l'évènement ZeratoR, la polémique a continué, forçant le retrait de l'association. "Les polémiques qui animent Twitter depuis quelques jours desservent la cause pour laquelle chacun de nous, salariés, bénévoles, partenaires de terrain, travaillons sans relâche", précise Albane Godard en dénonçant la remise en cause "sans fondement" de leur engagement, "c’est pour cette raison et parce que la cause de mérite pas de souffrir de polémiques inutiles que nous nous retirons du ZEvent2022."

De son côté, Adrien Nougaret alors ZeratoR, a acté sur Twitter le retrait de l'association : "Il est clair que l’association choisie cette année ne vous a pas convaincus mais aussi qu’aucune association citée dans vos réponses ne fait consensus." Certains internautes ont proposé des noms d'associations, mais "l'association parfaite n'existe pas. Une partie de ces associations effectuent des actions illégales, d'autres sont trop petites pour de telles sommes hélas, certaines ont des actions et prises de paroles controversées ou sont peu lisibles dans leur utilisation des fonds."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Une nouvelle méthode de sélection est proposée. C'est à la communauté du ZEvent de sélectionner en votant dans une liste d'associations "structurellement capables de gérer une telle somme". Les cinq associations qui récolteront le plus de votes se partageront les dons. Plusieurs associations se sont manifestées en réponse au tweet de ZeratoR, comme The SeaCleaners, Time For The Planet ou encore Sea Shepherd France, avec des réactions immédiates de désapprobation.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.