Publicité

À Hambourg, des militants écologistes descendent en rappel la façade de la Philharmonie de l'Elbe

Par
Des militants écologistes ont déployé des banderoles sur la façade de la Philharmonie de l'Elbe.
Des militants écologistes ont déployé des banderoles sur la façade de la Philharmonie de l'Elbe.
© AFP

Lundi 8 août, une dizaine de militants écologistes ont déployé des banderoles sur la Philharmonie de Hambourg. Cette action a été menée dans le cadre d'un camp de protestation contre le changement climatique.

Lundi 8 août, une dizaine de militants écologistes sont descendus en rappel sur la façade extérieure de la Philharmonie de l’Elbe à Hambourg. Ils ont déployé deux banderoles gigantesques sur lesquelles figuraient les messages suivants : « combattez le capitalisme néo colonial » et « maintenant, dehors le gaz ».

« Le gaz fossile accélère la crise climatique et exacerbe les injustices mondiales. Néanmoins, le gouvernement fédéral prévoit jusqu'à douze nouveaux terminaux de gaz liquéfié dans le nord de l'Allemagne et essaie d'accélérer leur construction le plus rapidement possible. Le gaz naturel importé doit être traité dans les terminaux pendant encore 20 ans. Cela va complètement dans la mauvaise direction et compromet l'élimination progressive des combustibles fossiles, attendue depuis longtemps », déclare Ronja Heise, responsable de l'énergie chez Robin Wood, l’une des associations à l’origine de cette opération périlleuse.

Publicité

Celle-ci annonçait le début d’un camp de protestation contre le changement climatique. L’événement se tient en ce moment même dans le Volkspark de la ville du Nord de ; il réunit plus de trente groupes militants et attendait entre cinq et six mille personnes. Les Verts, qui co-gouvernent à Hambourg, ont soutenu cette initiative, tandis que l’assemblée a voulu interdire l’installation des tentes mais s’est heurtée au refus du tribunal administratif supérieur.

De son côté, la  jeune Philharmonie de l’Elbe s’est contentée de relayer l’article publié par Robin Wood sur son fil Twitter.