Publicité

Bac Musique 2022 : ce qu'il faut savoir

Par
Bac Musique 2022 : ce qu'il faut savoir
Bac Musique 2022 : ce qu'il faut savoir
© Getty - Peathegee Inc

C'est la dernière ligne droite des préparatifs pour les bacheliers de l'édition 2022 ! Mais alors, depuis la réforme du lycée en 2019, que devient le Bac Musique ? France Musique vous en donne quelques clés, ainsi des ressources pour accompagner vos révisions.

Comme avant la réforme, l'enseignement de la musique au lycée est toujours présent sous deux formes : en tant qu'option facultative et en tant qu'option de spécialité, dite option lourde. Et comme avant, le ministère d'Education nationale a publié un programme limitatif qui sert de référence à la fois pour l'option que pour la spécialité.

Quelle option choisir ?

En classe de seconde, les élèves peuvent choisir un seul enseignement optionnel, au rythme de 3 heures par semaine, entre la musique, la danse, les arts plastiques, le cinéma, le cirque, le théâtre, l'histoire des arts ou le cinéma.

Publicité

En cycle terminal - première et terminale, les élèves peuvent choisir la musique soit en continuité de l'option choisie, soit sans avoir suivi l'enseignement musical en seconde. Toujours au rythme de trois heures hebdomadaires, la musique est proposée aux cotés des autres arts et d'une langue vivante C, et des langues et cultures de l’Antiquité en première, et des mathématiques expertes, mathématiques complémentaires, droit et grands enjeux du monde contemporain en terminale.

Parmi les compétences développées par la pratique et l'enseignement musical, sont privilégiés la création, les projets et la pratique collective.

En cycle terminal ( voie générale), l'enseignement de spécialité musique fait partie de 7 disciplines artistiques aux cotés des  arts plastiques, du théâtre et du cinéma-audiovisuel, de la danse, des arts du cirque, et de l'histoire des arts. D'autres spécialités proposées sont  : Humanités, littérature et philosophie, la Littérature et langue et cultures de l’Antiquité, les langues, littératures et cultures étrangères et régionales, les sciences de l’ingénieur, les mathématiques, la physique chimie, les sciences économiques et sociales, histoire géographie, géopolitique et sciences politiques, les sciences informatiques et les sciences de la vie et de la terre.

Trois disciplines sont au choix de l'élève en 1ère, 2 en terminale, et représentent 12h hebdomadaires au total.

L'option de spécialité musique est accessible à tous les élèves, sans égard de leur parcours ou leur formation musicale antérieure.

Comment sont évaluées les deux options musique ?

Autrefois évalué au Baccalauréat à la fois pour l'option facultative que pour l'option de spécialité, depuis la réforme de 2019, uniquement les élèves ayant choisi l'option de spécialité seront évalués lors d'une épreuve finale spécifique.

Quant à l'option facultative, elle est aujourd'hui évaluée dans un ensemble de disciplines en contrôle continu qui compte pour 40 % de la note moyenne. La note obtenue sera prise en compte pour la moyenne globale dotée d'un coefficient 10.

Pour l'option de spécialité l'élève qui aura choisi la spécialité musique parmi les 3 spécialités de première, il aura le choix entre deux cas de figure :

-si l'élève décide de l'arrêter en fin de 1ère, il passera un oral (30 minutes) dans lequel il présente un projet musical, un morceau, une création, qu'il a conduit pendant l'année, accompagné d'une note de synthèse sur le parcours musical de l'élève ( autour des réflexions sur l'enjeu de la musique dans la société, des concerts que l'élève aurait vus pendant l'année )

- si l'élève continue l'option de spécialité musique en terminale, l'épreuve - obligatoire - au Baccalauréat, se déroule en deux parties : partie écrite ( 3h30 sur 10 points), qui évalue les compétences du candidat à écouter et comparer les œuvres du programme limitatif et à mobiliser sa culture musicale, et un oral (30 minutes sur 10 points) dans lequel il présente une création, un projet qu'il aurait mené avec quelques camarades tout au long de l'année. Son coefficient sera 16 (comme celui de la seconde spécialité). Dans ce denier cas la spécialité musique sera partie prenante pour moitié dans « le grand oral », épreuve obligatoire pour tous les candidats, qui consiste à mobiliser un argumentaire pour relier ses savoirs et ses acquis avec son projet d'études et/ou professionnel. (20 minutes, coefficient 10)

Programme limitatif et ressources disponibles :

Option facultative :

  • Franz-Joseph Haydn, Quatuor Op. 76 n° 3 (1797)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

En savoir plus : Haydn à Esterhaza, la vie de château

En savoir plus : Haydn à Londres en 1791 (1/5)

À lire : Haydn : 8 (petites) choses que vous ne savez (peut-être) pas sur le compositeur de La Création

  • Maurice Ravel, Boléro (1928)

En savoir plus : Ravel, Boléro

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

À lire : Le Boléro au cinéma

À lire : Le Boléro de Ravel : 10 (petites) choses que vous ne savez (peut-être) pas sur cette œuvre

  • Publicité pour la Honda Civic, réalisation Antoine Bardou-Jacquet, composition Steve Sidwell (2005)

Option de spécialité :

  • Dimitri Chostakovitch : Quatuor à cordes n° 8

En savoir plus : Chostakovitch au pilori

À lire : Musicopolis : Dimitri Chostakovitch à Léningrad en 1942

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

À lire : Dimitri Chostakovitch : 10 (petites) choses que vous ne savez (peut-être) pas sur le compositeur

  • Jean-Philippe Rameau/Clément Cogitore : Les Indes galantes, 4e entrée « Les sauvages » - Production de l'opéra de Paris, octobre 2019

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

À lire : Jean-Philippe Rameau : 10 (petites) choses que vous ne savez (peut-être) pas sur le compositeur

En savoir plus : Jean-Philippe Rameau, Les Indes Galantes

En savoir plus : Les Indes Galantes à l'Opéra Bastille

  • Jeff Beck, album You had it coming, 2001