Publicité

Bertrand de Billy rompt tous ses projets avec l’Opéra de Vienne

© Marco Borggreve
© Marco Borggreve

Le chef d’orchestre Bertrand de Billy a annoncé lundi 15 septembre la fin de sa collaboration avec l’Opéra d’État de Vienne. Une décision prise à la suite d’un désaccord persistant avec le directeur général de l’opéra.

Après Franz Welser-Möst le 5 septembre dernier, c’est au tour de Bertrand de Billy, chef d’orchestre français, de rompre ses engagements avec l’Opéra d’État de Vienne. « Aussi longtemps que Dominique Meyer sera à la direction de l’Opéra d’État de Vienne, je ne reviendrai pas » a-t-il annoncé au journal viennois Kurier, lundi 15 septembre 2014.

** La mésentente entre Bertrand de Billy et Dominique Meyer est survenue en mars dernier, lors de la préparation de la production de Lohengrin (Wagner ) à l’Opéra d’État de Vienne. Le metteur en scène, Andreas Homoki a remanié le 3ème acte de l'œuvre, entraînant de facto la révision de la partition.** ** Ces partis pris ont fortement déplu à Bertrand de Billy. Le chef d’orchestre a donc préféré quitter la production, expliquant au journal Kurier « [qu’] il ne s’agit pas d’un caprice lié à une petite coupe dans le 3e acte. Il s’agit de réagir à un problème plus général de l’Opéra. Le chef d’orchestre n’est plus considéré comme un maître d’œuvre important ». ** Avant d’être invité par l’Opéra d’ État ** de Vienne** pour diriger son orchestre symphonique, Bertrand de Billy a occupé de 1996 à 1998 le poste de chef d’orchestre principal et de directeur musical au Volksoper de Vienne. De 2002 à 2010, il a été chargé de la direction musicale de l’Orchestre symphonique de la radio de Vienne.

Publicité

Toujours d’après le journal Kurier, Bertrand de Billy aurait d’autres engagements avec l'Opéra ** de Francfort**, avec le **Royal Opera House ** ainsi que le Metropolitan Opera ** de New York. L'Opéra ** national de Paris reste par ailleurs pour le chef d’orchestre français, un lieu de travail familier.

** Sur le même thème **