Publicité

VIDÉO - Boby Lapointe, du jeu de mots à l'équation mathématique

Par
Boby Lapointe, auteur-compositeur-interprète et mathématicien
Boby Lapointe, auteur-compositeur-interprète et mathématicien
- Association Eh Dis Boby

Virtuose du verbe, figure culte de la chanson française et du divertissement, Boby Lapointe tisse son humour à travers une multitude de jeux de mots. Mais il est également un homme de sciences, qui a breveté en 1968 un système mathématique à l'image de son univers : le système "bibi-binaire".

Derrière les chansons de Boby Lapointe, complexes à déchiffrer, se cache un univers grinçant - mais résolument drôle et ingénieux. Celui qui se dandinait sur scène en battant la mesure de ses épaules, ami de Georges Brassens et de Pierre Perret avec qui il partagera la scène à de nombreuses reprises, ne s’est pas contenté d’écrire des jeux de mots. Il s’est aussi consacré, durant toute sa vie, aux inventions que permettent la science et le raisonnement mathématique. Retour en vidéo sur une de ses inventions les plus remarquables.

Le chanteur sous-titré

Robert Lapointe, dit Boby, est né à Pezenas dans l'Hérault en 1922. Il révèle dès son enfance des aptitudes linguistiques et un intérêt pour les mathématiques, puis apprend en autodidacte à jouer de plusieurs instruments de musique - du violon au tuba. Destiné à un parcours scientifique, il fait des études de mathématiques avant de se tourner vers la chanson et de partir s’installer à Paris pour y tenter sa chance. Enchaînant les petits boulots, de scaphandrier à installateur d’antennes de télévision, Boby se produit dans les cabarets et découvre le monde du spectacle.

Publicité

Ce n’est qu’à la fin des années 1950 qu’un début de notoriété apparaît. Sa carrière prend véritablement son envol en 1960 lorsque le réalisateur François Truffaut lui confie le rôle du barman chanteur dans le film Tirez sur le pianiste. Boby Lapointe y interprète Avanie et Framboise dans une scène d’anthologie. Le producteur du film, craignant que les spectateurs ne comprennent pas les paroles, décide de le sous-titrer : c’est la naissance du « chanteur sous-titré ».

Boby Lapointe dans les coulisses du Théâtre des Capucines à Paris, en 1963
Boby Lapointe dans les coulisses du Théâtre des Capucines à Paris, en 1963
© Getty - Keystone-France

Le système "bibi"

Mais ce passionné du verbe, qui a fondé son style sur la riche phonétique de la langue française, n’a pas pour autant abandonné son autre vocation : les mathématiques. Alors qu’il avait mis au point dans les années 1940 un système d’embrayage automatique, il brevète en 1968 un système purement mathématique : le système bibi-binaire, un modèle de numération hexadécimale qui mêle symboles et syllabes pour compter d’une manière neuve. Le système est salué par la communauté scientifique et certains mathématiciens. La revue Sciences & Vie lui consacre même un article en 1969, dans lequel Boby Lapointe devient « le chercheur Robert Lapointe ». Pressentant l'arrivée tonitruante des ordinateurs, il s'y intéresse très tôt et tente de réfléchir sur les possibles liens entre langage et informatique.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Il va s'intéresser à un langage mathématique qui soit à même de faciliter le dialogue entre les hommes et les ordinateurs. - Jacques Perciot

Comme l'explique Paul Lascabettes, chercheur à l'Ircam et youtubeur : "Ce système ressemble beaucoup aux rimes complexes qu'il utilise dans ses chansons. Il va chercher des rimes avec le plus de jeu de mots possibles, comme si c'était un problème de maths."

Le système « bibi », énième jeu de mot du chanteur ingénieux, témoigne de son niveau avancé en mathématiques. Système hexadécimal (où l'on compte en base 16 au lieu de 10), il permet d'allier poésie et mathématiques à travers une nouvelle manière d'écrire et de prononcer, ou dérision et sérieux dans une alliance propre au chanteur et à son imaginaire débordant. Même si l'utilité du système reste contestable, sa logique implacable et amusante a poussé l'Education Nationale à l'enseigner, à titre expérimental, dans plusieurs classes de collège. Il y a donc fort à penser que l'héritage laissé par Boby Lapointe ne s'arrêtera pas à ses paroles alambiquées et aux sous-titres qui le suivaient à la trace.

Extrait du système bibi-binaire illustré
Extrait du système bibi-binaire illustré
- © Nicolas Graner

Pour en savoir plus :

Une application bibi-binaire développée par Marc Chevaldonné et François Fabre 

La chaîne YouTube de Paul Lascabettes

L'exposition sur Boby Lapointe au Muséee de la Sacem