Publicité

Camille Bertault : le nouveau phénomène jazz sur le web

Par
Camille Bertault, chanteuse de jazz
Camille Bertault, chanteuse de jazz

Depuis quelques mois, la jeune chanteuse française Camille Bertault se filme en chantant des solos de saxophone particulièrement difficiles, avec une facilité déconcertante.

Et si la voix était aussi riche qu’un instrument ? C’est en tout cas ce que souhaite prouver **Camille Bertault ** dans ses vidéos. Depuis juin, la jeune chanteuse publie ses performances vocales : des solos de saxophone très difficiles doublés par sa voix.

Baignée par le jazz depuis son enfance grâce à un père pianiste, Camille Bertault se dirige pourtant vers le classique en suivant des cours de piano au conservatoire : « J’écoutais du jazz et je jouais du classique », plaisante la chanteuse. Mais au bout de 20 ans, elle abandonne le piano pour le chant.

Publicité

« J’ai toujours chanté, un peu avec mon père, mais toujours de manière assez festive », raconte Camille. Aujourd’hui, le chant et l’improvisation font partie de sa vie. Dans la rue, dans les transports, Camille Bertault chante, écoute des solos et tente de les reproduire, comme un défi : « Pendant une semaine je me mets le casque sur les oreilles et je chante. Les gens me regardent un peu bizarrement parfois c’est vrai * », s’amuse la jeune femme. *

Pour assurer les solos les plus difficiles - comme Giant Steps de John Coltrane - Camille s’entraîne un peu tous les jours : *« Il y a certains passages que je ralentis pour mieux les comprendre car le saxophone sonne différemment par rapport à la voix. » *

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Ce petit « jeu », comme elle l’appelle, la chanteuse le pratique depuis longtemps. Mais elle immortalise ses performances depuis quelques mois seulement, dans des vidéos publiées sur le web*. « Je me suis retrouvée en deux jours avec 400 000 vues »,* s’étonne Camille. Un succès qui lui permet de mettre en avant ses autres activités comme ses compositions, et ses pièces de théâtre pour jeune public.

Pour passer de son petit jeu à une réelle expertise, **Camille ** s’inscrit dans le cycle jazz du Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris en 2013. Elle se perfectionne et s’épanouit dans son univers de prédilection : le jazz. Un deuxième album est d’ailleurs en route, En vie, avec une sortie prévue dans les prochains mois.

** Sur le même thème **