Karlheinz Stockhausen
Karlheinz Stockhausen
Karlheinz Stockhausen
Karlheinz Stockhausen
Karlheinz Stockhausen

Karlheinz Stockhausen : Stop and Start sous la direction d’André de Ridder

Publié le

Composée en 2001, cette pièce s’inspire d’une précédente création pour orchestre, intitulée Stop.

En 1965, Karlheinz Stockhausen propose Stop, une pièce inédite dont l’arrangement musical et le choix des timbres restent modulables selon le chef d’orchestre. Trente cinq ans plus tard, il reprend sa partition pour Stop and Start. Cette fois, l’écriture s’adresse à six groupes d’instruments : synthétiseur I et clarinette basse – synthétiseur II et trombone – synthétiseur III et alto – synthétiseur IV et hautbois – synthétiseur V et trompette – synthétiseur VI et flûte. Conçue comme une plongée dans la fabrique du bruit et du silence, Stop and Start est créée pour la première fois en juillet 2002, sous la direction de Stockhausen.

Compositeur.rice.s

Karlheinz Stockhausen
Karlheinz Stockhausen
Des mêmes compositeur.rice.s
vidéo
Stockhausen : Refrain op. 11, pour trois instrumentistes
Stockhausen : Refrain op. 11, pour trois instrumentistes
Bertrand Chamayou, Vanessa Benelli Mosell et Florent Jodelet interprètent le Refrain op.11 de Karlheinz Stockhausen lors du concert d'ouverture du festival Présences 2019, enregistré le 12 février 2019 à l'Auditorium de la Maison de la Radio.
14 min