Joseph Haydn : Symphonie n°86 en Ré Majeur Hob. I : 86 (OPRF / Barbara Hannigan)

Joseph Haydn : Symphonie n°86 en Ré Majeur Hob. I : 86 (OPRF / Barbara Hannigan)

Publié le

L'Orchestre Philharmonique de Radio France interprète la Symphonie n°86 en Ré Majeur Hob. I : 86 de Joseph Haydn, sous la direction de Barbara Hannigan. Concert enregistré et filmé le 25 janvier 2019 à l'Auditorium de Radio France à Paris.

  1. Adagio - Allegro spirituoso
  2. Capriccio : Largo
  3. Menuet : Allegretto
  4. Trio : Allegro con spirito

Maître de chapelle des Princes Eszterházy, Haydn passa plus de vingt ans dans le domaine d’Esterháza, au nord-ouest de la Hongrie. Il s’y installe en 1766, alors que le palais vient d’être reconstruit sur le modèle de Versailles, avec jardin à la française et théâtre à l’italienne doté de machineries. Des voyages à Vienne permettront à Haydn de rompre son isolement. C’est ainsi, à l’occasion d’un séjour dans la capitale pendant l’hiver 1781- 1782, qu’il rencontre Mozart : début d’une amitié et d’une estime mutuelle qui ne s’interrompront qu’à la mort de Mozart dix ans après.

Au milieu des années 1780, le Prince Esterházy ne s’intéressant plus qu’à l’opéra, Haydn reçoit ses commandes instrumentales de l’extérieur. Celle des six symphonies dites « Parisiennes » vient de Claude-François-Marie-Rigoley, comte d’Ogny, l’un des promoteurs du Concert de la Loge olympique à Paris dont l’orchestre, dirigé par le chevalier de Saint-Georges, est d’un effectif supérieur à celui des musiciens d’Esterháza".

Avant-dernière des six « Parisiennes », la Symphonie n° 86 est l’une des plus amples. Puissante en ses premier et dernier mouvements – contrastes dans les dynamiques, accents à contretemps, martèlements fortissimo –, elle l’est aussi dans son Menuet, plus vaste qu’à l’habitude. Le grandiose n’enlève rien à la subtilité d’une écriture, comme toujours chez Haydn pleine d’esprit : délicatesse du phrasé, modulations inattendues, audaces harmoniques. « Chaque jour, écrira le Mercure de France à propos des Parisiennes, on sent mieux, et par conséquent on admire davantage, les productions de ce vaste génie qui, dans chacun de ses morceaux sait si bien, d’un sujet unique, tirer des développements si riches et si variés. »

Laetitia Le Guay

À réécouter : Barbara Hannigan, "Chef d'orchestre, j'aime mélanger les répertoires..." (5/5)

Compositeur.rice.s

Joseph Haydn
Joseph Haydn
Joseph Haydn
Compositeur

Artistes

Barbara Hannigan
Cheffe d'orchestre
Des mêmes compositeur.rice.s
vidéo
Joseph Haydn: Quatuor à cordes en ré majeur op. 76 n° 5 IV. Finale. Presto
Joseph Haydn: Quatuor à cordes en ré majeur op. 76 n° 5 IV. Finale. Presto
Le Quatuor Bergen interprète le cinquième mouvement (Finale. Presto) du "Quatuor à cordes en ré majeur op. 76 n° 5" de Joseph Haydn.
3 min
vidéo
Joseph Haydn : Quatuor à cordes op. 20 n° 3 III. Poco adagio IV. Finale. Allegro molto
Joseph Haydn : Quatuor à cordes op. 20 n° 3 III. Poco adagio IV. Finale. Allegro molto
10 min
vidéo
Haydn : Trio à cordes op. 53 n° 1, II. Presto (Trio Goldberg)
Haydn : Trio à cordes op. 53 n° 1, II. Presto (Trio Goldberg)
Le trio Goldberg interprète le Trio à cordes en sol Majeur op.53 n°1 : II. Presto de Joseph Haydn. Concert enregistrée le 5 septembre 2020 au Théâtre de l'Alliance Française
3 min