Patrice d'Ollone (d'après Ludwig van Beethoven) : Réconciliation

Patrice d'Ollone (d'après Ludwig van Beethoven) : Réconciliation

Publié le

L'accordéoniste Félicien Brut, le Quatuor Hermès et le contrebassiste Edouard Macarez interprètent Réconciliation de Patrice d'Ollone d'après Ludwig van Beethoven. Une émission enregistrée le 9 janvier 2021 au Théâtre de l'Alliance Française et présentée par Clément Rochefort.

« La Pastorale, Beethoven et… Debussy ! Traversant une époque de sa vie particulièrement douloureuse, c’est joyeusement (et peut-être métaphoriquement ?) que Beethoven présente la sixième symphonie. Certes, on y rencontre la tempête, mais l’essentiel de la Pastorale, du début à la fin, ne parle que de joie et de renaissance.

Quant à Debussy, le moins que l’on puisse dire, c’est que sa vision de la nature est bien éloignée de celle de Beethoven, d’où, dans son « Monsieur Croche », ses propos peu agréables : « Un homme n’est pas tenu de n’écrire que des chefs-d’oeuvre, et si l’on traite ainsi la Pastorale, cette épithète manquerait de force pour qualifier les autres. »

Mais pourtant, on a presque envie de réunir ces deux grands maîtres et même de rêver à une possible réconciliation de leurs musiques… Allons, mais ne rêvons pas trop ! » Patrice d'Ollone.

Inspirée de la Symphonie n° 6 de Beethoven Réconciliation est une pièce pour accordéon et quintette à corde du compositeur Patrice d'Ollone. 

Diplômé de Sciences Po Paris, d’études supérieures de droit public et d’un CAPES de lettres classiques, Patrice d’Ollone a été de 1990 à 2002 délégué artistique de l’Orchestre National de France (ONF), alors que Charles Dutoit en assurait la direction musicale. Mais il a commencé sa carrière au sein du groupe Total, comme responsable des relations avec l’Éducation nationale et les universités et administrateur de la Fondation Total pour la musique. Il y a occupé ensuite, de 1974 à 1990, les fonctions de chef du service de presse.

Pianiste de formation, petit-fils du compositeur Max d’Ollone (et petit-neveu de l’explorateur Henri d’Ollone), Patrice d’Ollone se consacre aussi depuis les années 1970 à l’interprétation et l’enregistrement de pages méconnues de la musique française. C’est à l’occasion de plusieurs commandes pour des documentaires de télévision qu’il se lance dans la composition. 

À réécouter : Félicien Brut : "Une manière originale de rendre hommage à Beethoven, est de susciter de nouvelles créations"

Artistes

Quatuor Hermès
Ensemble instrumental
Edouard Macarez
Interprète
Des mêmes compositeur.rice.s
vidéo
John Kander / Fred Ebb : Cabaret "So What"
John Kander / Fred Ebb : Cabaret "So What"
La Fabrique Opéra Grenoble avec Kate Combault (voix) et Gildas de Saint Albin (piano) interprètent "Cabaret - So What" de John Kander, d'après les paroles de Fred Ebb.
2 min
vidéo
Jacques Deval / Kurt Weill : La vie est Kurt "Le grand Lustucru"
Jacques Deval / Kurt Weill : La vie est Kurt "Le grand Lustucru"
Ana Isoux (voix) et Bertrand Ravalard (piano) interprètent "La vie est Kurt - Le grand Lustucru" de Kurt Weill, d'après les paroles de Jacques Deval.
3 min
vidéo
John Kander / Fred Ebb : Cabaret "Perfectly marvelous"
John Kander / Fred Ebb : Cabaret "Perfectly marvelous"
La Fabrique Opéra Grenoble avec Flannan Obé, Eva Gentili, Ronan Debois (voix) et Gildas de Saint Albin (piano) interprètent "Cabaret - Perfectly marvelous" de John Kander, d'après les paroles de Fred Ebb.
3 min