Mozart | Quintette pour clarinette de basset et cordes en la majeur K. 581 : II. Larghetto

Mozart | Quintette pour clarinette de basset et cordes en la majeur K. 581 : II. Larghetto

Publié le

Le Concert de la Loge interprète le 2e mouvement (Larghetto) du Quintette pour clarinette de basset et cordes en la majeur K. 581 de Wolfgang Amadeus Mozart, dirigé par Julien Chauvin. Extrait du concert Génération France Musique, le Live, enregistré le 29 août 2020.

Achevé à Vienne le 29 septembre 1789, le Quintette pour clarinette de basset et cordes en la Majeur K. 581 de Mozart fut dédié à Anton Stadler, clarinettiste et facteur d'instrument, qui avait notamment étendu le registre de cette dernière vers le grave en créant la « clarinette de basset ». 

C’est d’abord l’histoire d’une amitié, celle qui lie Mozart dès son arrivée à Vienne en 1781 à Anton Stadler, l’un des plus grands virtuoses de son temps, et membre de la chapelle de la cour impériale. Ensemble, ils joueront dans les cercles maçonniques de la capitale autrichienne, ensemble ils iront à Prague pour la reprise des Noces et la création de la 38e symphonie, et pour lui le premier écrira son concerto, le trio des Quilles, les solos de la Clémence de Titus et ce quintette composé deux ans avant sa mort. A cette époque, et malgré la commande de Cosi fan tutte, Mozart tire le diable par la queue, quand le succès lui n’est pas au rendez-vous et que même l’inspiration lui manque. Et pourtant en moins de 3 jours il créée une nouvelle forme, là où il était de tradition d’accompagner un instrument à vent par un trio de cordes, forme que reprendront après lui notamment Weber ou Brahms. 

La création aura lieu le 22 décembre 1789 lors du concert de Noël de la société des musiciens de Vienne, avec Stadler et le compositeur lui–même à l’alto. La rencontre avec Anton Stadler, clarinettiste et frère en Maçonnerie va déclencher un coup de foudre pour l'instrument dont la tonalité chaude et envoûtante charme le cœur du compositeur, dont Mozart aimait le son chaud et expressif de l'instrument.

C'est à son amitié pour Anton Stadler, que l'on doit aujourd'hui, outre le Concerto pour clarinette et orchestre K. 622, ce quintette des quintettes, composé par Mozart deux ans avant sa mort.

À lire aussi : Wolfgang Amadeus Mozart : 10 petites choses que vous ne savez (peut-être) pas sur le compositeur

Compositeur.rice.s

Portrait of Wolfgang Amadeus Mozart
Portrait of Wolfgang Amadeus Mozart
Des mêmes compositeur.rice.s
vidéo
Igor Roma d'après Wolfgang Amadeus Mozart : Sinfonia 40
Igor Roma d'après Wolfgang Amadeus Mozart : Sinfonia 40
Le duo Spina Benignetti interprète "Sinfonia 40" d'Igor Roma, d'après Wolfgang Amadeus Mozart. Une émission enregistrée le 8 janvier 2022 au Théâtre de l'Alliance Française à Paris et présentée par Clément Rochefort.
3 min
vidéo
Mozart : La flûte enchantée, acte II. duo Papageno-Papagena
Mozart : La flûte enchantée, acte II. duo Papageno-Papagena
Une émission présentée par Clément Rochefort le 7 janvier 2022 au Studio 104 de la Maison de la Radio et de la Musique.
2 min
vidéo
Mozart : "Don Giovanni" Acte I scène 5 : "Madamina, il catalogo è questo”
Mozart : "Don Giovanni" Acte I scène 5 : "Madamina, il catalogo è questo”
5 min