Debussy : Estampes par Alain Planès

Debussy : Estampes (Alain Planès, piano)
Debussy : Estampes (Alain Planès, piano)

Debussy : Estampes par Alain Planès

15 min
Publicité
Debussy : Estampes par Alain Planès

Publié le

Le pianiste Alain Planès interprète les Estampes de Claude Debussy. Enregistré le 9 mars 2018 à l’Auditorium de la Maison de la Radio (Paris).

A partir des Estampes, Claude Debussy commence à donner à ses pièces des noms significatifs. La musique traduit des impressions qui amènent l’auditeur à voyager par l’imagination. « Pagodes », la première des Estampes le transporte en Extrême-Orient et évoque le gamelan balinais que Debussy a découvert lors de l’Exposition universelle de 1889 à Paris. 

Ponctuée par un rythme de habanera, la « Soirée à Grenade »nous entraîne quant à elle au beau milieu d’une nuit en Andalousie. A l’époque où il écrit cette pièce, Debussy n’a jamais mis les pieds en Espagne. Mais sa musique sonne tellement juste que même le compositeur espagnol Manuel de Falla se prend au jeu, comme le rapporte le musicologue Harry Halbreich : « c’est bien l’Andalousie qu’on nous présente : la vérité sans l’authenticité, pourrions-nous dire, étant donné qu’il n’y a pas une mesure directement empruntée au folklore espagnol et que, nonobstant, tout le morceau, jusque dans ses moindres détails, fait sentir l’Espagne ».

Publicité
En savoir plus : Estampes de Debussy
La tribune des critiques de disques
1h 27

Enfin, les « Jardins sous la pluie » nous ramènent en France et s’inspirent de comptines enfantines comme "Nous n’irons plus au bois" et "Do, do, l’enfant do". Composées en juillet 1903, les Estampes sont créées quelques mois plus tard en janvier 1904 à la Salle Erard.

Compositeur.rice.s

Des mêmes compositeur.rice.s