Henri Dutilleux : Préludes pour piano joué par Maroussia Gentet ©Radio France
Henri Dutilleux : Préludes pour piano joué par Maroussia Gentet ©Radio France
Henri Dutilleux : Préludes pour piano joué par Maroussia Gentet ©Radio France
Publicité
Henri Dutilleux : Préludes pour piano joué par Maroussia Gentet Publié le

Maroussia Gentet interprète les trois préludes pour piano d'Henri Dutilleux. Enregistré le 21 janvier 2016 à l'Auditorium de la Maison de la Radio (Paris).

Les trois Préludes pour piano n’ont pas de lien apparent. Il s’agit en effet de pièces autonomes, composées en 1973, 1977 et 1988 pour n’être rassemblées qu’en 1994. La première, écrite pour Arthur Rubinstein, s'intitule « D’ombre et de silence » et évoque le passage des ténèbres à la lumière. La deuxième, « Sur un même accord », se caractérise par son immobilité et est dédiée à Claude Helffer, tandis que le troisième prélude, « Le jeu des contraires », rend hommage au pianiste William Kapell, tué dans un accident d’avion en 1953.

52 min

Compositeur.rice.s

Henri Dutilleux
Henri Dutilleux
Henri Dutilleux
Compositeur

Artistes

Maroussia Gentet
Interprète
Des mêmes compositeur.rice.s
vidéo
Dutilleux : Mystère de l'instant (Orchestre national de France)
Dutilleux : Mystère de l'instant (Orchestre national de France)
Cristian Măcelaru dirige l'Orchestre national de France dans le Mystère de l'instant, achevé par Henri Dutilleux en 1986. Extrait du concert donné le 10 septembre 2021 à la Maison de la Radio.
vidéo
Henri Dutilleux : Trois Strophes sur le nom de Sacher (I. Un poco indeciso)
Henri Dutilleux : Trois Strophes sur le nom de Sacher (I. Un poco indeciso)
Le violoncelliste Louis Rodde interprète Trois Strophes sur le nom de Sacher de Henri Dutilleux. Une émission enregistrée le 20 février 2021 au Théâtre de l'Alliance Française et présentée par Clément Rochefort.
vidéo
Henri Dutilleux : Mystère de l'instant
Henri Dutilleux : Mystère de l'instant
L'Orchestre National de France, sous la direction de Daniele Gatti, interprète Mystère de l'instant d'Henri Dutilleux.