Fernand de La Tombelle
Fernand de La Tombelle
Fernand de La Tombelle
Publicité
Fernand de La Tombelle : Fantaisie pour piano opus 26, par Jean-Frédéric Neuburger et Yann Dubost Publié le

Une fantaisie en trois mouvements, qui démontre la souplesse d’écriture de son compositeur, qui la dédie au pianiste et compositeur français Louis Diémer.

Fernand de la Tombelle remporte, avec sa Fantaisie le premier prix de la Société des compositeurs de musique en 1887. Pour la diffuser, il propose différentes versions de son œuvre ; il l’adapte notamment à deux pianos, mais aussi à un orchestre restreint, ou encore à un ensemble piano et quintette à cordes.

Cette Fantaisie est construite en trois mouvements : un allegro riche en luttes thématiques, un adagio et l’allegro molto final. Influencée par de grands compositeurs romantiques tels que Brahms et Chopin, elle n’a pourtant jamais été enregistrée au disque.

Publicité

Compositeur.rice.s

Fernand de La Tombelle
Fernand de La Tombelle

Artistes

Quatuor Strada
Ensemble instrumental
Yann Dubost
Interprète
Des mêmes compositeur.rice.s
France Musique
France Musique
Une série de pièces de salon pour piano - chacune est dédiée à une femme différente de la vie mondaine du compositeur.