Debussy : Images, par Gardiner et l'Orchestre philharmonique de Radio France
Debussy : Images, par Gardiner et l'Orchestre philharmonique de Radio France

Debussy : Images, par Gardiner et l'Orchestre philharmonique de Radio France

36 min
Publicité
Debussy : Images, par Gardiner et l'Orchestre philharmonique de Radio France Publié le

John Eliot Gardiner dirige l'Orchestre philharmonique de Radio France dans Images de Claude Debussy. Extrait du concert donné le 23 septembre 2022 à l'Auditorium de la Maison de la Radio et de la Musique à Paris.

STRUCTURE

I. Gigues
II. Ibéria
Par les rues, par les chemins
Les parfums de la nuit
Le matin d'un jour de fête
III. Rondes de printemps

Images se veut le reflet de trois contrées : l’Écosse (Gigues), l’Espagne (Ibéria) et la France (Rondes de printemps). Puisqu’en ces temps d’irrévérence musicale, l’Allemagne ou l’Italie ne sauraient faire référence, et que la Russie paraîtrait par trop révélatrice. L’anglophilie et l’hispanophilie figurent donc en ce chapitre les thèmes favoris de l’inspiration de Debussy, renouvelés à travers différents ouvrages. Mais il n’est pas seul en l’espèce, si l’on songe à Chabrier, à Florent Schmitt ou à Ravel, entre autres. C’est dire que, malgré un désir affiché de se singulariser, Claude de France n’en peut mais, se conformant en la circonstance aux modes musicales en vigueur dans son pays.

Publicité

Les Images sont une œuvre à tiroirs, multiples. Dans la production de Debussy, il y a trois livres d’Images ; deux sont pour le piano, le troisième pour l’orchestre. Sans autre rapport entre eux que l’intitulé. Mais le triptyque pour orchestre qui nous occupe est lui-même le fruit d’une élaboration particulière ; le long laps de temps qui présidera à sa genèse (huit ans !) se révèle bouleversé par sa mise en forme, prise à rebours : le troisième volet constitue chronologiquement le premier composé, de 1905 à 1908, comme le deuxième mais au final postérieur d’un an, alors que Gigues occupe les années suivantes pour être achevé en octobre 1912. On s’interroge même sur la paternité de leur orchestration. Le tout constituant une sorte de work in progress, encore cher à nos compositeurs actuels.

L’ouvrage se place au cœur de la maturité du compositeur, après Pelléas et Mélisande, et en prélude à une dernière période qui le verra hésiter entre audaces (Jeux), renouvellements (Le Martyre de saint Sébastien) et inaboutissements (Orphée-Roi). C’est aussi le moment de la révélation des Ballets russes et de l’émergence explosive de Stravinsky auprès du public parisien. Une œuvre charnière en quelque sorte, reflet d’un temps où Debussy se cherche après avoir presque tout dit, et subit les contrecoups des nouvelles vogues.

Pierre-René Serna

À réécouter : Debussy réplique
58 min

Compositeur.rice.s

Claude Debussy
Claude Debussy
Claude Debussy
Compositeur
Des mêmes compositeur.rice.s
vidéo
Claude Debussy : L'Isle joyeuse
Claude Debussy : L'Isle joyeuse
Elian Ramamonjisoa (piano) interprètent L'Isle joyeuse de Claude Debussy. Une émission enregistrée le 21 juin 2022 au Théâtre de l'Alliance Française à Paris et présentée par Clément Rochefort.
vidéo
Debussy : Sonate pour flûte, alto et harpe
Debussy : Sonate pour flûte, alto et harpe
Christophe Gaugué (alto), Mathilde Calderini (flûte) et Nicolas Tulliez (harpe) interprètent la Sonate pour flûte, alto et harpe de Claude Debussy. Extrait du concert donné le 17 juin 2022 à l'Auditorium de la Maison de la Radio et de la Musique.
vidéo
Debussy : Ibéria (Philharmonique de Radio France)
Debussy : Ibéria (Philharmonique de Radio France)
Sous la direction de Mikko Franck, l'Orchestre philharmonique de Radio France joue Ibéria, extrait des Images pour orchestre de Claude Debussy.