Grieg : Peer Gynt suite n°2, Chanson de Solveig

Grieg : Peer Gynt suite n°2, Chanson de Solveig

Publié le

Mikko Franck dirige l'Orchestre philharmonique de Radio France dans la Chanson de Solveig, extraite de la Suite n°2 de Peer Gynt, composé par Edvard Grieg. Pièce donnée en bis du concert du 26 avril 2019 à la Philharmonie de Paris.

En 1874, le dramaturge norvégien Ibsen offre à son compatriote Edvard Grieg la composition de la musique de Peer Gynt, adaptation théâtrale de son drame poétique. Le compositeur a 34 ans, il signe - non sans difficultés - 23 musiques pour la pièce. Parmi ses 23 pièces, quatre sont assemblées en 1888 pour former la Suite n°1 et cinq autres en 1891 pour la Suite n°2. Certaines de ces pièces sont bien logées dans le panthéon de l'histoire de la musique. C'est le cas de la Chanson de Solveig, extraite de la 2e suite.    

Cet andante est la seule reprise d'une pièce initialement chantée. Grieg remplace par des violons la voix de soprano de la pièce d'Ibsen.  

À réécouter : Edvard Grieg : Peer Gynt

Compositeur.rice.s

Edvard Grieg
Edvard Grieg
Edvard Grieg
Compositeur

Artistes

Mikko Franck
Chef d'orchestre
Des mêmes compositeur.rice.s
vidéo
Grieg : Sonate pour violoncelle et piano en la mineur op. 36 I. Allegro agitato
Grieg : Sonate pour violoncelle et piano en la mineur op. 36 I. Allegro agitato
9 min
vidéo
Edvard Grieg : Chanson de Solveig, par Christian-Pierre La Marca
Edvard Grieg : Chanson de Solveig, par Christian-Pierre La Marca
Le violoncelliste Christian-Pierre La Marca interprète son arrangement de "Chanson de Solveig", d'Edvard Grieg. Une émission enregistrée le 6 février 2021 au Théâtre de l'Alliance Française et présentée par Clément Rochefort.
4 min
vidéo
Grieg : Mélodie élégiaque op 34 n°1 « Cœur blessé » pour cordes
Grieg : Mélodie élégiaque op 34 n°1 « Cœur blessé » pour cordes
Placé sous la direction du chef Cristian Măcelaru, l'Orchestre national de France joue la Mélodie élégiaque op 34 n°1 « Cœur blessé » pour cordes d’Edvard Grieg. Enregistré le 23 juillet 2020 à l'Auditorium de la Maison de la Radio, lors du festival "Le temps retrouvé".
3 min