Georg Philipp Telemann
Georg Philipp Telemann
Georg Philipp Telemann
Georg Philipp Telemann
Georg Philipp Telemann

Georg Philipp Telemann : Brockes-Passion TWV 5 : 1 : V. Verurteilung Jesu sous la direction de Raphaël Pichon

Publié le

Le cinquième des huit mouvements de l’Oratorio de la Passion est la condamnation de Jésus.

Entièrement versifié, le texte de cet « opéra sacré » est librement inspiré des Évangiles. Le pasticcio de Telemann opère une plongée dans la vie du Christ. Dans ce cinquième mouvement de l’Oratorio, Jésus traverse son calvaire. Condamné par Pilate, la foule ne demande pas qu’il soit relâché. Battu par les valets, « ils l’attachèrent à une corde et fouettèrent son tendre dos avec une corde cloutée », Jésus est raillé comme une idole : « le sang coulant à flots de son corps, ils le revêtirent d’une chlamyde écarlate, lui mirent une couronne d’épines sur la tête et se moquèrent de lui ».

Compositeur.rice.s

Georg Philipp Telemann
Georg Philipp Telemann

Artistes

Raphaël Pichon
Chef d'orchestre
Pygmalion
Choeur
Virgile Ancely
Interprète
Robin Tritschler
Interprète
Nicholas Scott
Interprète
Stephan Loges
Interprète
Joanne Lunn
Interprète
Etienne Bazola
Interprète
Robin Johanssen
Interprète
Des mêmes compositeur.rice.s
France Musique
France Musique
France Musique
France Musique
France Musique
France Musique
En huit mouvements, l’Oratorio de la Passion s’achève après la mort de Jésus.