Le contre-ténor Valer Barna-Sabadus à la Philharmonie de Cologne ©Getty - Brill / ullstein bild
Le contre-ténor Valer Barna-Sabadus à la Philharmonie de Cologne ©Getty - Brill / ullstein bild
Le contre-ténor Valer Barna-Sabadus à la Philharmonie de Cologne ©Getty - Brill / ullstein bild
Le contre-ténor Valer Barna-Sabadus à la Philharmonie de Cologne
Le contre-ténor Valer Barna-Sabadus à la Philharmonie de Cologne
Compositeur italien, Giovanni Benedetto Platti adapte l’œuvre d’Arcangelo Corelli à l’Allemagne, son pays d’accueil, et reprend une sonate pour violon en concerto grosso, interprétée ici par l'ensemble Capella Gabetta dirigé par Andrés Gabetta.
Le contre-ténor Valer Barna-Sabadus à la Philharmonie de Cologne
Le contre-ténor Valer Barna-Sabadus à la Philharmonie de Cologne
Composée par le méconnu Gennaro Manna, cette litanie, adressée à la Vierge Marie, s’inscrit dans le registre de la musique sacrée.
Le contre-ténor Valer Barna-Sabadus à la Philharmonie de Cologne
Le contre-ténor Valer Barna-Sabadus à la Philharmonie de Cologne
Composé par le discret Angelo Ragazzi, ce concerto pour trois violons du XVIIIème siècle, annoncé comme une sonate à quatre, mérite d’être écoutée.
Le contre-ténor Valer Barna-Sabadus à la Philharmonie de Cologne
Le contre-ténor Valer Barna-Sabadus à la Philharmonie de Cologne
Un hymne qui salue la Vierge Marie, et une façon pour le compositeur italien de Berenice, de Faramondo, de L’Adelaide ou encore d’Il Triomfo di Camilla de postuler au titre de Maitre de Chapelle.
Le contre-ténor Valer Barna-Sabadus à la Philharmonie de Cologne
Le contre-ténor Valer Barna-Sabadus à la Philharmonie de Cologne
Venise et l’église San Marco ignorent longtemps les talents de Vivaldi. Pourtant, le Salve Regina en sol mineur RV 618 démontre bien les qualités de composition du Padre Rosso.
Le contre-ténor Valer Barna-Sabadus à la Philharmonie de Cologne
Le contre-ténor Valer Barna-Sabadus à la Philharmonie de Cologne
Le Stabat Mater de Jean-Baptiste Pergolèse, oeuvre qu'il a achevée deux mois avant sa mort, est encore aujourd'hui l'oeuvre la plus populaire du compositeur.